Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Grand Prix de Turquie, debriefing d'après course avec Alan Permane de Renault

Grand Prix de Turquie, debriefing d'après course avec Alan Permane de Renault

Par ,

De Renault F1 Team

Alan Permane, chef ingénieur de course pour le Renault F1 Team, revient sur le Grand Prix de Turquie disputé sur le circuit d’Istanbul dimanche.

Question : Alan, l’équipe a réalisé une nouvelle performance solide à Istanbul et a inscrit 8 points de plus grâce à la sixième place de Robert. Êtes-vous satisfait de ce résultat ?

Alan Permane : Une nouvelle fois, Robert a disputé une superbe course et rapporte des points, mais nous avons été un peu déçus de ne pas pouvoir passer devant les Mercedes, car nous semblions plus rapides. Comme nous l’avons déjà vu à de nombreuses reprises cette année, le premier relais jusqu’aux arrêts aux stands joue un rôle primordial dans le résultat final. Nous pensions pouvoir gagner des positions au moment du changement de pneumatiques de Robert, nous avons réalisé un bon arrêt, mais malheureusement Mercedes est allé un peu plus vite et nous sommes restés coincés dans le train qui s’est constitué tout l’après midi derrière Rosberg.

Q : Mercedes a été l’équipe la plus proche de Renault en termes de performance cette saison. De quelle manière le rapport de forces entre les deux équipes a-t-il évolué ?

Permane : Notre analyse de la Turquie indique que notre rythme de course est meilleur que le leur, mais que Mercedes reste plus rapide en qualifications. Cette observation était la même à Barcelone. Lorsque j’ai parlé à Robert après la course, dimanche, il avait le sentiment que Rosberg l’avait ralenti et qu’il aurait pu être plus rapide. Il nous appartient de faire un meilleur travail en qualifications afin de nous hisser devant et de pouvoir exploiter tout le potentiel de la R30.

Q : Vitaly était bien parti pour marquer des points mais a été victime d’une crevaison en toute fin de parcours. Quel regard portez-vous sur sa performance ?

Permane : Il a fait un excellent travail et il aurait vraiment mérité de marquer des points après une course aussi solide. Malheureusement, un contact avec Alonso a provoqué une crevaison. On peut dire que les dernières courses avaient été difficiles pour lui, avec des accidents qui l’avaient déstabilisé pour la suite du week-end. Cette fois, tout s’est bien passé dès le vendredi. Voir Vitaly se battre contre les Ferrari et contenir Alonso pendant la plupart de la course mérite un coup de chapeau. Cela va booster sa confiance. Il a, de loin, connu son meilleur week-end depuis le début de la saison et il pourra, je l’espère, poursuivre dans cette voie au Canada.

Q : L’équipe semble avoir maintenu son rythme de développement, apportant des nouveautés à chaque course. Les pilotes étaient-ils satisfaits de leur voiture ?

Permane : La plus grosse nouveauté ce week-end était l’arrivée d’un nouvel aileron avant, qui a apporté le surcroît de performance escompté. Le retour des pilotes à ce sujet a été positif. Nous avons pu réaliser une comparaison entre l’ancienne et la nouvelle version de cet élément aérodynamique vendredi et les données relevées ont confirmé les prévisions de la soufflerie. Notre stratégie, qui consiste à apporter de nouvelles pièces à chaque course, a été l’une de nos plus grandes forces et cela est à mettre au crédit de tous ceux qui travaillent à l’usine. En fait, nous avons déjà un nouvel aileron avant en projet. Celui-ci devrait faire son apparition dans quelques courses et nous procurera encore plus d’appui aérodynamique.

Q : L’équipe semble être dans une spirale positive en ce moment et la voiture est compétitive sur tous les types de circuit. Partagez-vous ce sentiment ?

Permane : Je pense que notre voiture est assez polyvalente et qu’elle est facile à conduire. Bien sûr, Monaco a été un moment particulier pour nous et il est clair que la R30 est parfaitement adaptée aux circuits sinueux, mais nous travaillons dur pour être tout aussi compétitifs sur les autres types de tracés. Nous pensons avoir le même rythme au Canada, où nous bénéficierons encore de nouveautés techniques. Nous avons également en projet de faire appel à d’autres développements à Valence puis à Silverstone, ce qui nous permettra, nous l’espérons, de passer devant Mercedes.