Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

IndyCar: André Azzi propose de former une filière de développement

IndyCar: André Azzi propose de former une filière de développement

Par ,

Six ans après la disparition de la filière de développement des pilotes Player’s, André Azzi, propriétaire de la seule équipe canadienne de sports automobiles de haut niveau, a décidé de prendre le taureau par les cornes et de recréer ce bien perdu.

L’homme d’affaires de 36 ans, qui a fondé en juillet 2009 l’écurie de la série IndyCar FAZZT Race Team, dans laquelle court le populaire pilote québécois Alex Tagliani, a décidé de mettre la main à la pâte pour recréer cette filière de talents québécois et canadiens.

« Je fais le premier pas dans l’espoir que les investisseurs québécois embarquent et prennent le temps de réaliser à quel point les sports automobiles leur fourniront un retour sur l’investissement », a déclaré Azzi mercredi, à Montréal, lors d’une rencontre informelle avec les médias montréalais.

L’objectif à court terme de l’entrepreneur d’origine libanaise établi au Québec depuis maintenant 30 ans est d’inscrire une seconde voiture au sein de l’équipe FAAZT Race Team – prévu pour 2011 – en série IRL, en plus d’aligner une ou deux voitures en série Indy Light – un budget d’un million de dollars est requis.

En parallèle, Azzi travaille également très sérieusement à la venue de la série IRL dans les rues de la vieille capitale qu’est la ville de Québec.

« Il s’agit d’un projet personnel en parallèle de mon implication avec FAAZT. Trois tracés ont été proposés et le projet avance rondement. J’espère toujours que la course aura lieu en 2011, sinon en 2012. Le choix final du tracé reviendra au maire de la ville, mais la montée Côte de la Montagne en fera partie. Les pilotes seront mis au défi, c’est certain », a-t-il précisé au cours de la rencontre.

Maryeve Dufault est devenue la première pilote de la filière FAZZT. (Photo: Philippe Champoux/Auto123.com)

La pilote Maryeve Dufault, qui a couru pour la première fois en stock-car à Trois-Rivières et à Montréal, est dans la liste des pilotes sur lesquels FAAZT Race Team garde un œil attentif – en plus de lui fournir un coup de main pour trouver des commanditaires, un volant et des cours de perfectionnement.

« Nous voulons parvenir à créer une équipe 100% québécoise, mais ce n’est pas évident à l’heure actuelle. Rob Edwards, un spécialiste en ce qui a trait à découvrir des talents, fait équipe avec nous et travaille à dénicher nos perles québécoises. D'ici là, on vise une équipe canadienne », a ajouté Azzi.

« J’avoue que Paul Tracy me faisait peur à l’époque ou je n’étais rien de plus qu’un simple amateur. Je le vois d’un autre œil aujourd’hui et, même si on aimerait investir dans un jeune pilote, Paul sera considéré. Nous espérons réaliser des essais cet hiver avec des jeunes que Rob nous recommandera et voir lesquels ont du potentiel pour l’IRL. »

Le propriétaire de la Capsule Sportive a aussi insisté pour dire qu’il avait des victoires comme objectif en 2011, lui qui est chef de la direction de l’équipe FAAZT Race Team, qui en est à sa première saison complète en sport automobile.

« Tous nos commanditaires cette année ont renouvelé leur engagement pour l’an prochain. Nous approchons des compagnies à qui nous pouvons redonner en échange. Faire affaire avec nous c’est faire affaire avec toutes les compagnies inscrites en série IndyCar. C’est une occasion unique, et bien plus qu’un simple autocollant sur nos voitures », a-t-il conclu.