Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La F1 ne devrait pas résister aux 'nouveaux médias'

La F1 ne devrait pas résister aux 'nouveaux médias'

Par ,

D'après GMM

Les personnalités présentes au Congrès d'Affaires des Sports Motorisés à Monaco indiquent que la Formule Un devrait s'adapter aux défis qu'imposent les "nouveaux médias".

Directeur du développement d'affaires chez Cisco, Neville Wheeler, explique que les détenteurs des droits commerciaux de ce sport font face à un "défi majeur" pour adapter rapidement un nouveau modèle de diffusion télévisuelle.

Dans les colonnes du New York Times, il déclare : "Nous savons tous que les temps changent rapidement et à moins d'être préparé à changer de modèle d'affaire, vous êtes dépassé et constatez que les passionnés ont trouvé d'autres moyens de voir votre contenu."

Neville Wheeler ajoute que les "organisations intelligentes embrassent les nouvelles opportunités" offertes par les "nouveaux médias" plutôt que de maintenir une approche de "chasse gardée".

"Nous devons arriver à un point où les nouveaux médias sont une clé essentielle dans la diffusion du sport à un audience globale. Si nous ne parvenons pas à ce point, alors les publicitaires, commanditaires, fournisseurs et équipes ne pourront pas retrouver leurs investissements comme ils le souhaitent."

Gérard Lopez, qui a confirmé mercredi son intérêt à racheter l'écurie Renault, approuve que les contrats de diffusion télévisée actuels sont "basés sur la manière dont les gens regardaient la télévision il y a 20 ans," indique l'homme d'affaire impliqué dans le lancement du logiciel de communication sur internet Skype.

"Nous sommes très intéressés par une offre appelée 'Freemium'. Une partie gratuite et une partie premium (payante). On donne du contenu gratuit, à travers l'Internet, à un maximum de personnes et on souligne l'importance pour eux d'acheter du contenu additionnel," explique Gerard Lopez.

Andrew Barrett, responsable de la commandite officielle technologique en F1 chez LG, approuve également que les détenteurs des droits devraient s'y intéresser plutôt que de rejeter la nouvelle ère des médias.

"La génération MTV regarde la télévision d'une manière différente, et les diffuseurs doivent évoluer pour attirer les spectateurs, à la fois à la télévision et en ligne. De plus, c'est l'un des seuls sports professionnels au monde à ne pas être diffusé en haute définition," déclare Andrew Barrett dans le Financial Times.