Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La voiture autonome : bientôt sur nos routes?

La voiture autonome : bientôt sur nos routes?

Par ,

PUBLIREPORTAGE — L’engouement récent suscité par la voiture autonome laisse croire que celle-ci sera la plus grande innovation dans le domaine du transport terrestre depuis que l'automobile a remplacé le cheval au siècle dernier. Équipée d'un robot partenaire de conduite, la voiture autonome nous permettra de garder les mains libres et de se laisser conduire à bon port dans un futur très proche, aux dires de Google et des multiples autres fabricants qui travaillent sur ce concept révolutionnaire.

Une intelligence cachée dans le tableau de bord
La voiture autonome dispose d'un ordinateur de bord équipé d'une multitude de radars, de caméras et de capteurs. Ce robot partenaire dirige seul le véhicule et prend des décisions après avoir traité les données recueillies grâce à ses logiciels de géolocalisation, lui permettant ainsi de se construire une image en trois dimensions de son environnement. L’ordinateur utilise ensuite cette carte pour calculer la trajectoire optimale du véhicule tout en évitant les obstacles. Ces décisions sont disséquées en commandes et alimentées aux actionneurs du véhicule, qui en assurent la direction, le freinage et l'accélération.

Avant l'adoption, des difficultés à surmonter
Treize accidents impliquant les 48 voitures autonomes de Google circulant sur les routes dans l’État de la Californie ont été recensés à ce jour. Selon Chris Urmson, grand patron du projet Google Car, ces accidents furent causés par les comportements imprévisibles des autres conducteurs, et demeurent des incidents isolés entièrement attribuables à l’erreur humaine.

Malgré les résultats très prometteurs de ces tests, la sécurité demeure l’une des principales préoccupations des automobilistes et des législateurs. Le traité de la convention de Vienne relatif à la sécurité routière, qui date de 1977, stipule d’ailleurs que « tout conducteur doit constamment avoir le contrôle de son véhicule ». Une mise à jour des lois internationales et nationales sera donc nécessaire dans un avenir proche.

Par ailleurs, la question de l’assurance automobile suscite de vifs débats: selon le site Slate, remplacer les chauffeurs par des voitures sans pilotes diminuerait le nombre d’accidents, améliorerait la sécurité routière et ferait chuter la demande pour des produits d’assurance. Plusieurs compagnies d’assurance automobile ajustent les primes en fonction du kilométrage parcouru et du nombre de réclamations passées. Les voitures autonomes pourraient donc coûter plus ou moins cher à assurer, en fonction de la feuille de route de leur constructeur.

Une voiture qui attire les constructeurs
La voiture autonome touchera un marché grand public, mais certains investisseurs parient que les premiers modèles feront partie de flottes fournissant un service de mobilité à mi-chemin entre le partage de voiture et un service de taxi. Uber a récemment annoncé son partenariat avec l’Université Carnegie Mellon dans la création d’un centre de recherche sur la cartographie et la conduite autonome à Pittsburg. Le succès de la voiture autonome pourrait ressembler à celui du smartphone apparu en 2007, devenu un outil de business au-delà de la simple fonctionnalité téléphonique.

Parmi les firmes automobiles penchées sérieusement sur ce marché, citons les groupes Volvo, Audi, Renault, Nissan, BMW, Ford, Mercedes, Google ou encore Tesla, qui ont présenté des projets plus ou moins aboutis de voitures autonomes au cours des derniers mois. Valeo et Safran ont développé en commun un modèle qui conjugue le meilleur des technologies issues de l'automobile et de l'aéronautique, utilisant un scanner laser, une caméra et une centrale à inertie pour se diriger, respecter la signalisation et éviter les obstacles sans intervention humaine. Pour concurrencer Google, Apple a aussi choisi de s'engouffrer dans le créneau avec un projet dénommé Titan, dirigé par un ex-directeur de chez Mercedes, Johann Jungwirth. Peu importe le gagnant de la course au développement de la voiture autonome, rien ne peut arrêter son arrivée.