Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le dossier médical volé est un ''résumé de la condition de Schumacher''

Le dossier médical volé est un ''résumé de la condition de Schumacher''

Par ,

D'après GMM

Il ressort quelques détails sur le dossier médical de Michael Schumacher, volé à l'hôpital de Grenoble, où l'Allemand est resté presque six mois aux soins intensifs.

L'entourage de Michael Schumacher avait exhorté les médias à ne pas acheter ni publier le dossier médical qui était proposé à un montant rapporté de 50 000 euros.

L'association des journalistes allemands, la Deutsche Journalisten-Verband, avait également mis en garde contre la publication de ces informations, insistant que c'était « sans substance ni pertinence ».

Le journal Welt rapporte que l'hôpital de Grenoble a signalé le vol et la violation de confidentialité à la police, jeudi dernier. L'ancien pilote allemand avait été transféré à Lausanne quelque jours auparavant.

L'agence de presse AFP dévoile quelques détails. Le dossier médical volé est un résumé de plusieurs pages résumant la situation du patient Schumacher, copié du système informatique de l'hôpital.

Le personnel de l'hôpital n'est pas certain si le vol provient d'un employé ou d'un « pirate informatique ».

« Une personne, communiquant par courriel, demande 60 000 francs suisses pour fournir le document de plusieurs dizaines de pages résumant ce qui s'est passé à Grenoble durant l'hospitalisation de Schumacher », déclare le procureur Jean-Yves Coquillat.

Dirigeante de l'hôpital, Jacqueline Hubert, explique au journal Bild que tous les employés ayant un accès potentiel au dossier ont été interrogés par la police.

« Il s'agit d'un nombre limité de personnes. Les informations de Michael Schumacher ont été enregistrées sous un faux nom dans le système », de souligner Jacqueline Hubert.

De son côté, l'hôpital de Lausanne insiste avoir pris toutes les mesures pour protéger la vie privée de l'ancien pilote de Formule 1.

« Nous avons les normes les plus élevées pour tous nos patients. Nos données sont protégées par un système très sécurisé », d'expliquer le porte-parole Darcy Christen au Welt.