Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le pont A25 est un réel succès, mais ne fait pas que des heureux

Le pont A25 est un réel succès, mais ne fait pas que des heureux

Une solution a-t-elle engendré un autre problème? Par ,

Le 23 mai dernier, le nouveau pont A25 a officiellement ouvert ses portes à la circulation, fournissant une nouvelle initiative aux habitants de Lanaudière et de Laval pour se rendre à Montréal et d'éviter la congestion monstre des autoroutes 15, 13 et 40. Même s'il est louangé par plusieurs, les automobilistes devant emprunter la 440/25 ne sont pas de cet avis, déplorant la nouvelle configuration qui, selon eux, cause plus de tort que de bien.

Selon Pierre Brien de Concession A25, les statistiques récoltées à ce jour ont révélé qu'approximativement 25 000 usagers vont sur la nouvelle infrastructure chaque jour, signifiant que l'objectif de départ visé par le projet est atteint, et ce, plus tôt que prévu.

Des 25 000, deux tiers se dirigent vers Montréal et le tiers restant en direction de Laval. D'après les données de la semaine dernière, les utilisateurs circulent davantage sur la structure le matin que le soir. Lors du retour à la maison, ils choisissent pour la plupart un autre chemin.



Lors d'émissions de radio laissant place aux auditeurs, plusieurs conducteurs l'empruntant ont dit sauver entre 20 et 50 minutes à chaque voyage, leur donnant ainsi plus de temps libre que jamais.

Au moment présent, plus de 40 000 transpondeurs ont été demandés et l'intérêt suscité auprès de la population est grandissant. Comme preuve, le centre d'appels devant répondre aux questions du public déborde, ce qui a poussé Concession A25 à engager six préposés additionnels.

Lorsque les premières factures seront envoyées aux conducteurs ayant passé sur le pont sans transpondeur, une campagne de publicité visant à accroître le nombre d'abonnés et à réduire leurs coûts de passage s'enclenchera.

Le pont A25 est un succès sur toute la ligne jusqu'à présent, mais tout n'est pas rose, particulièrement pour les automobilistes devant se déplacer sur les autoroutes 440 et 25 n'ayant pas besoin de l'utiliser.

Lors de sa construction, plusieurs configurations ont été adoptées à la jonction de la 440 et de la 25 sans pour autant déranger le flot de la circulation. Cependant, la disposition finale des voies, en vigueur depuis le 19 mai, cause bien des maux de tête aux non-usagers qui doivent faire avec moins qu'auparavant.

M. Brien a lui-même remarqué que depuis les derniers changements, la congestion s'est étendue de plus en plus vers Laval (direction est) et que les bouchons de circulation sont devenus plus importants aux heures de pointe le soir.

Conscient du problème, le ministère des Transports du Québec s'est dit en période d'observation et évalue toutes les options possibles qui pourraient éventuellement remédier à la situation.