Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le «vieux» Guy Giroux triomphe encore sur sa BMW G450X

Le «vieux» Guy Giroux triomphe encore sur sa BMW G450X

Par ,

En fin de semaine dernière se déroulait la 3e ronde du championnat de la FMSQ (Fédération des motocyclistes de sentier du Québec). Le tout avait lieu à Ferme-Neuve, dans le nord des Laurentides. Chaque année, cette épreuve se veut l’une des plus techniques. Tout y est : un parcours de motocross, une section rocailleuse mais rapide, des racines, des montées, des descentes sur le roc, etc. Pour une fois, la météo augurait bien et promettait une course propre. J’avais donc vraiment hâte de m’amuser en piste et de profiter de la surface sèche pour m’illustrer encore davantage!


Avant d’aller plus loin, j’aimerais vous récapituler la semaine précédant l’événement. Puisque nous avons eu congé de course, la semaine a été assez relax. J’ai fait du vélo de route lundi, du rameur mardi (il pleuvait), encore du vélo de route mercredi, des essais avec la suspension jeudi, et finalement les préparatifs de départ suivis d’un peu de vélo de montagne le vendredi.

Une fois arrivés sur les lieux, samedi, nous avons trouvé la meilleure place de stationnement de l’histoire et, comme il faisait très chaud (30 degrés Celsius) et ensoleillé, nous avons enfin pu installer nos trucs à l’extérieur. Notre petit coin Red Bull s’est avéré extrêmement populaire avec toute cette chaleur! Pendant que ma copine Flexi, ou Karine de son vrai nom, donnait des ailes à tous et chacun (façon de parler), je suis allé étudier le circuit de 10 kilomètres à la marche, sous un soleil de plomb. Le sentier était parfait et je suis revenu avec la conviction de pouvoir écraser tous mes rivaux.

Dimanche, aucun nuage ne planait à l’horizon et la température était déjà brûlante à 9 heures du matin. Flexi a pris part à sa première course sur sa nouvelle HUSKY. Elle a connu un départ canon et, en sortant de la piste de motocross, elle détenait une avance de 10 secondes. Après le premier tour, elle était déjà à une minute de sa plus proche poursuivante. Elle a continué de pousser à fond sans même se salir ou égratigner sa moto. À la fin, Flexi s’est pointée avec une avance ridicule de cinq minutes… et une place dans le top 10 tous sexes confondus!!!

Durant les 15 minutes qui séparent les deux courses de la journée, croyez-le ou non, le ciel clément s’est vite changé en orage et même en gros grêlons!! J’étais là sur ma moto, tout trempé, ma bonne humeur laissant place à quelques jurons… Mon équipe faisait des pieds et des mains pour sortir les parapluies ainsi que mes nouveaux gants et mes lunettes spéciales.

J’ai eu un départ correct, me plaçant environ 6e ou 7e, puis j’ai franchi la piste de motocross à toute allure pour me retrouver 2e à l’entrée du bois. J’ai dépassé Michel à mi-chemin et commencé à augmenter mon avance à 30 secondes dès la fin du premier tour. J’ai probablement dû me la couler douce au deuxième tour parce qu’un des gars a fini par me rattraper. Le sentier était alors en très mauvaise condition, les ornières se creusaient pas mal et je prenais bien mon temps pour ne rien fausser, comme un disque ou un pignon. Au tour numéro 3, je détenais une petite avance, ce qui m’a permis de maintenir le cap et d’effectuer un bon ravitaillement au cinquième tour (même s’il y a encore place à l’amélioration). Quand je suis revenu en piste, mon équipe m’a vite annoncé que j’étais à 4 minutes devant le prochain coureur! J’ai donc relâché les gaz durant les deux derniers tours pour ne rien risquer, contrairement à plusieurs pilotes épuisés qui ont dû s’arrêter dans les bois.


Encore une fois, ma BM a subi tout un test -- chaleur, boue, piste lente, etc. Pour ma part, il s’agissait d’une excellente préparation en vue du Championnat canadien d’enduro qui approche à grands pas!

La participation à l’événement de Ferme-Neuve a été très bonne. En plus des quelque 550 coureurs, il y avait 1200 spectateurs le long du parcours, sans compter les 200 jeunes de moins de 12 ans…

Présentement, je travaille sur ma moto et j’aménage ma remorque en préparation de mon voyage dans l’Ouest. J’essaie également de passer le plus de temps possible à m’entraîner sur mon vélo de route.




photo:Guy Giroux
Gallerie de l'article