Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

L'écurie de MotoGP Fiat Yamaha s'effrite avec le départ du directeur Daniele Romagnoli

L'écurie de MotoGP Fiat Yamaha s'effrite avec le départ du directeur Daniele Romagnoli

Par ,

Au lendemain de la dernière course de MotoGP de la saison 2009, Valentino Rossi a déclaré que son équipe avait deux pilotes de premier plan, c’est-à-dire un de trop selon lui. Il a ajouté qu’il roulerait en 2010 (dernière année de son contrat) et qu’ensuite Yamaha devrait choisir qui elle voudrait garder pour la saison 2011 -- lui ou le rapide mais bouillant Jorge Lorenzo.

Aujourd’hui, un autre coup dur frappe Yamaha. Le directeur de Lorenzo, Daniele Romagnoli, quitte l’écurie sans donner d’explications malgré une excellente dernière campagne où le jeune s’est imposé comme un gagnant et un trouble-fête. Grâce à une meilleure compréhension de ses limites, des stratégies et de la préparation de course, j’étais persuadé de voir Lorenzo remporter plus d’épreuves en 2010.

La perte de Romagnoli affectera sans contredit les performances de Lorenzo l’an prochain -- tout bon pilote a besoin d’un bon directeur d’équipe. Il n’est jamais facile de remplacer un homme de sa trempe. Idem pour ce qui est de rebâtir la confiance, la communication et la chimie entre les membres de l’équipe. Souvent, il faut au moins une bonne année avant d’y parvenir.

Évidemment, le septuple champion de MotoGP Valentino Rossi a de quoi se réjouir de ce départ, qui relèguera Lorenzo au rang du peloton plutôt qu’à celui de champion tout en permettant à Rossi de mettre encore plus de pression sur Casey Stoner et sa fulgurante Ducati de même que Dani Pedrosa sur sa Honda renouvelée.

Un remplaçant a été trouvé en la personne de Wilco Zeelenberg, ancien vainqueur en classe 250GP et patron de l’écurie Yamaha Supersport 600, championne 2009 et dissoute pour 2010.

La grille des coureurs de MotoGP a rapetissé, mais la bataille pour la tête promet d’être fantastique!


photo:MotoGP