Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

LES PNEUS D'HIVER : UN COMPORTEMENT DIFFÉRENT

Par ,

Pour lire : Les pneus d'hiver par Mathieu St-Pierre, cliquez ici.

De plus en plus d'automobilistes ayant à affronter des routes hivernales fort enneigées ont compris que les pneus quatre saisons n'étaient pas nécessairement une solution viable. Ces pneumatiques sont adéquats sur les surfaces mouillées ou recouvertes de neige légère, mais ne font pas le poids lorsque les conditions deviennent plus difficiles et parfois très difficiles. Ces gens adoptent alors la solution qui s'impose, soit quatre pneus d'hiver, souvent montés sur des jantes d'acier afin d'éviter les poses successives et les risques d'abîmer les roues originales de la voiture.

Plusieurs personnes qui ont fait installer des pneus d'hiver sur leur voiture remarquent immédiatement un changement. Règle générales, le niveau sonore est plus élevé. Ces pneumatiques ont, règle générale, une semelle constituée de blocs et de sillons plus prononcés, une source invariable de bruit. Souvent, les imperfections de la route se font davantage sentir dans le volant. C'est, là aussi, tout à fait normal. La semelle est plus épaisse, souvent plus rigide et donc absorbe donc moins bien les chocs.

Mais ce qui inquiète encore davantage les gens est le comportement routier lui-même. Plusieurs dénotent une plus grande instabilité en ligne droite et un flottement dans les virages alors que la voiture était plus prévisible lorsque équipée de pneus d'été ou toutes saisons.

Même s'il y a une différence, il ne faut pas paniquer. Le comportement routier est moins bon, mais pas au point de rendre votre véhicule plus difficile à contrôler. D'ailleurs, au bout d'une couple d'heures, on ne s'en rend plus compte. C'est généralement le prix, minime il faut ajouter, pour être assuré de pouvoir rouler en sécurité lorsque les routes sont recouvertes de neige ou de glace. Le pneus d'hiver est conçu dans le but d'être efficace sur le pavé sec, mais également dans la neige et la glace. Les ingénieurs sont donc obligés de faire un compromis entre la tenue sur le sec et l'adhérence sur la neige. Ils font appel à des solutions techniques différentes, notamment des gommes plus molles, des dessins de semelles plus agressifs, ce qui change la donne.

Enfin, cette petite différence dans le comportement routier est un message qui a pour mission de vous rappeler que la conduite en hiver est plus hasardeuse et qu'il faut redoubler de prudence.