Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Magna, évoquant des problèmes concurrentiels, laisse planer le doute quant à l'achat de Chrysler

Magna, évoquant des problèmes concurrentiels, laisse planer le doute quant à l'achat de Chrysler

Par ,

Le monde de l'automobile est assiégé de rumeurs de toutes sortes depuis que le PDG de DaimlerChrysler, Dieter Zeitche, a déclaré que sa compagnie «envisagerait toutes les options» pour sa branche Chrysler. Pour plusieurs, ces propos signifient que le groupe américain est à vendre.

Vous avez peut-être entendu parler que Magna International, le plus important fabricant de pièces automobiles au Canada, est au nombre des acheteurs intéressés. Or, un problème a récemment surgi: Magna fait déjà affaire avec presque tous les manufacturiers au monde. En conséquence, l'acquisition du groupe Chrysler placerait la compagnie dans une position embarrassante. Des économies d'échelle permettraient à Magna de tirer un plus grand profit de la production de véhicules Chrysler, ce qui ne ferait certainement pas plaisir à ses autres clients.


Présentement, Magna génère environ 3 milliards $ de revenus par année via la vente de pièces pour les véhicules Chrysler.

Il va sans dire qu'une décision d'acquisition, quelle qu'elle soit, affecterait la structure des ressources humaines; des milliers d'emplois pourraient être en danger.

Le fondateur de Magna, Frank Stronach, a expliqué au Globe and Mail: «Nous avons d'énormes contrats avec Chrysler et des milliers d'employés sont concernés. Il est très important de comprendre parfaitement ce qui est en jeu. Certes, on pourrait dire que nous avons un devoir fiduciaire envers nos employés de voir si nous pouvons trouver une solution.»

M. Stronach a ajouté qu'il est trop tôt pour déterminer si le transfert des opérations de Chrysler est ladite solution. «Pour l'instant, afin de bien comprendre ce qu'il en est, nous devons étudier les faits et les chiffres. Personne ne peut prédire la direction que le tout prendra. Nous ne voulons surtout pas nous retrouver en compétition directe avec nos clients», a-t-il dit.

Les dirigeants de Magna se rendront au siège de social de Chrysler (au Michigan) dans les prochains jours dans le but d'approfondir l'étude du plan.
photo:DaimlerChrysler