Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda5 2012 : aperçu

Mazda5 2012 : aperçu

Par ,

À son lancement en 2006, la Mazda5 évoluait dans une classe à part. Contrairement à l'Asie, les minifourgonnettes compactes et économiques à trois rangées de sièges n'étaient pas du tout populaires en Amérique. Or, les temps ont changé. Kia a lancé la Rondo, tandis que Ford et Chevrolet emboîteront bientôt le pas avec les Grand C-Max et Orlando, respectivement.

Photo: Lesley Wimbush/Auto123.com

Semblant peu affectée par cette invasion sur son territoire, Mazda croit que «la concurrence est bonne pour les affaires». C'est du moins l'avis de Greg Young, responsable des relations publiques chez Mazda Canada.

Dans un marché qui paraît bien rebondir après la crise des dernières années, le créneau des utilitaires compacts affiche une solide hausse de 17 % et, avec les utilitaires grand format, il s'agit des véhicules qui «stimulent la croissance de l'industrie», au dire de Young.

Depuis sa création, la Mazda5 a trouvé quelque 50 000 preneurs. En fait, pour la compagnie, elle s'avère le deuxième modèle le plus vendu au Canada, n'étant devancée que par la Mazda3.

Sagement, les designers ont résisté à la tentation de la rendre plus grosse ou de modifier radicalement sa structure. «Elle demeure fidèle au concept de départ tout en s'améliorant à des endroits stratégiques afin de plaire davantage à la clientèle», confirme le directeur.

S'éloignant de la nouvelle mode des carrosseries en forme de cube, la Mazda5 2012 est le premier véhicule de série à exprimer le nouveau vocabulaire de design «Nagare» de Mazda. Conçue pour ressembler à «une simple goutte d'eau dont les ondulations volontairement laissées à la surface évoquent le débit et le mouvement», la silhouette présente des lignes et des vagues saillantes.

Les populaires portes coulissantes ont été conservées, mais leur poids a diminué pour en faciliter la manipulation. À l'arrière, le hayon s'ouvre maintenant plus haut afin d'offrir une meilleure ouverture pour le chargement.

Des éléments du principe Nagare se retrouvent aussi à l'intérieur mais, dans l'ensemble, «l'habitacle se veut d'abord et avant tout fonctionnel, la flexibilité intérieure servant de principal argument de vente», prétend Young.

Photo: Mazda