Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Moto GP : 4 cylindres/1000 cc pour 2012... sans raison apparente!

Moto GP : 4 cylindres/1000 cc pour 2012... sans raison apparente!

Par ,

Les parties prenantes de la MotoGP (la FIM, l’organisateur Dorna Sports et les équipes principales) ont convenu des changements suivants pour la saison 2012 : quatre cylindres seulement, une limite de 1000 cc et un alésage maximal de 81mm. Cette nouvelle se place dans un contexte où les manufacturiers se plaignent des coûts trop élevés de participation dans la série reine, et des baisses d’intérêt à la télé et sur place. Les organisateurs se sentent donc forcés de faire quelque chose.

Cette dernière initiative difficile à comprendre à première vue (et à seconde !) survient après les nombreuses et coûteuses modifications réglementaires au niveau du moteur ces dernières années :
  •  2002 : arrivée d’un moteur à quatre temps de 990 cc (au lieu de deux temps à 500 cc) afin de refléter la disparition des moteurs à deux temps du marché
  •  2007 : réduction de la capacité des moteurs à 800 cc pour « ralentir les motos »
  •  2010 : réduction du nombre maximal de moteurs à 6 par pilote, par saison, afin d’abaisser les coûts
  •  2012 : augmentation de la capacité des moteurs à 1000 cc, restriction à quatre cylindres et établissement d’un alésage maximal de 81mm afin de ???
Notez en passant que forcer tout le monde à mettre au point un nouveau moteur, plus puissant, à partir de zéro, ne laisse pas présager une baisse des coûts ou des performances.

Des règlements plus détaillés seront dévoilés au cours des prochains mois concernant l’assistance électronique et l’utilisation ou non de pièces de série (carter, cylindres, électronique) dans le nouveau moteur.

Produisant plus de couple et de puissance, ces nouvelles machines seront plus difficiles à exploiter et assureront un meilleur « show »… si l’antipatinage et les autres dispositifs d’assistance au pilotage sont limités, comme le réclament les pilotes élites.

Entretemps, les organisateurs du Championnat mondial de Superbike WSBK, la série la plus saine au point de vue financier) s’inquiètent de l’arrivée de moteurs plus proches de la série dans les cadres MotoGP hyper légers, comme pour la catégorie GP2, nouvelle en 2010 (un moteur Honda et un cadre maison). Ces messieurs détiennent les droits pour les championnats mondiaux basés sur des machines de série, justement là où les constructeurs mettent en vedette les modèles qu’ils vendent, et personne ne veut déranger ce beau succès… sauf les organisateurs de MotoGP dont le spectacle souffre depuis deux ans.

Restez à l’écoute pour connaître la suite.

photo:MotoGP