Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Porsche Panamera 2017 : aperçu

Porsche Panamera 2017 : aperçu

Pas mal pour un salon sur roues! Par ,

Berlin, Allemagne – C’est dans la capitale allemande que le constructeur de la 911 a levé le voile sur sa toute nouvelle Panamera 2017. La berline sport qui a redéfini les standards de la catégorie des berlines de prestige avait effectué ses premiers tours de roue en 2009; elle était donc due pour une revitalisation complète bien méritée. Les gens de Porsche ne s’en cachent pas : la Panamera essaie de marier les concepts de performance et de confort dans le même véhicule et, à les entendre, la nouvelle mouture répondrait encore mieux à cette idée. 

Si la grande dame de Porsche a su capter l’attention au fil des années par ses performances ahurissantes pour un véhicule d’une telle prestance, sa silhouette suscite encore des débats au sein des puristes. Dans un créneau où l’image est d’une importance capitale, la Panamera souffrait un peu de ce design aux proportions inégales. Avec des chiffres de ventes qui ont ralenti depuis quelque temps, les gens de la direction du constructeur de Stuttgart misent bien évidemment sur cette nouvelle version revue de fond en comble pour redonner ses lettres de noblesse à la seule et unique berline tatouée de l’écusson Porsche.

Tour du propriétaire
Malheureusement, cette présentation mondiale ne comportait pas de volet « essai sur route ». Il faudra donc attendre encore un peu avant de pouvoir vous livrer nos premières impressions. Malgré ce rendez-vous manqué derrière le volant, la présentation de la nouvelle livrée comportait plusieurs informations utiles aux potentiels acheteurs de ce vaisseau amiral.

Au premier coup d’œil, il faut l’avouer, la nouvelle Panamera 2017 adopte une ligne plus agréable à regarder. Le lien de parenté avec la 911 et même la 918 Spyder est plus évident. Une attention particulière a été accordée au design, ce qui ne devrait pas nuire au succès de la voiture. Par exemple, la portion arrière adopte des courbes plus séduisantes qui ne sont pas sans rappeler celles du modèle classique de Porsche. Les feux amincis présentent beaucoup de similitudes avec ceux de la 911, tandis que cette bande qui fait le pont entre les 2 feux aux diodes électroluminescentes contribue à cette impression de largeur. Afin d’appuyer le train arrière à haute vitesse, l’aileron escamotable est de retour, celui de la version Turbo étant plus imposant que celui de la 4S. 

Si les ailes arrière paraissent plus bombées, c’est que la ceinture de caisse a été surélevée par rapport au modèle sortant. De plus, cette fenestration arrondie donne à cette berline des airs de 911 à 4 portières. Les blocs optiques sont encore une fois reconnaissables par leur signature à 4 boutons au DEL. Le parechoc a changé, tout comme la forme du capot, mais règle générale, la nouvelle Panamera, de l’avant du moins, se fait plus évolutive au niveau du museau.  

Deux saveurs
La nouvelle voiture fera ses débuts en sol canadien à compter du mois de janvier 2017 et sera disponible en 2versions, du moins pour le moment. Disons que le constructeur est reconnu pour multiplier les livrées disponibles sur une même plateforme. Jetez un coup d’œil à la gamme de la 911 et vous comprendrez! 

En entrée de gamme, à un prix de départ de 114 300 $, la Panamera 4S sera mue par un nouveau moteur V6 biturbo d’une cylindrée de 2,9-litres développant la bagatelle de 440 chevaux-vapeur et un couple optimal de 469 lb-pi. Ajoutez 53 400 $ (ou 167 700 $) et vous pourrez asseoir votre popotin dans la version Turbo – oui, il est vrai que la 4S fait aussi appel à une mécanique suralimentée – qui hérite plutôt d’un moteur V8 également gavé par 2 turbocompresseurs logés entre les 2 rangées de cylindres. Ce 8-cylindres livre 550 chevaux de puissance et un couple de 567 lb-pi, ce qui devrait être amplement suffisant pour perdre son permis de conduire en moins de deux.

Les 2 nouvelles Panamera sont équipées de la plus récente évolution de la boîte PDK à double embrayage comptant 8 rapports, celle-ci offrant bien sûr la possibilité de changer manuellement les vitesses. Et puisque les berlines à traction intégrale sont de plus en plus populaires de nos jours, les 2 premières Panamera disponibles au pays en seront munies.

Terminé les boutons

À l’exception de la très limitée 918 Spyder, tous les modèles Porsche récents étaient encore tapissés de boutons à l’intérieur, surtout au niveau de la console centrale séparant les 2 occupants des places avant. Avec cette Panamera 2.0, Porsche entend remédier à cette situation qui, à mon humble avis, n’avait rien de problématique. C’est ce qui explique la présence de ce pavé tactile autour du levier de vitesse. Les commandes qui s’y retrouvaient auparavant sont désormais enclenchées par le simple toucher. 

Autre élément digne de mention : le tableau de bord a vu le nombre de jauges derrière le volant réduit avec l’implantation de 2 petits écrans de 7 pouces, ceux-ci affichant une multitude d’informations. Heureusement, le compte-tours central demeure en place, tradition oblige. Quant à l’écran du système de divertissement, il adopte une largeur de 12,3 pouces et permet même l’intégration du système Apple Car Play. 

La qualité des matériaux et l’assemblage semblent être à l’image des autres produits de la marque – d’ailleurs, une brève visite des installations de Leipzig où sont assemblés les Cayenne, Macan ainsi que la Panamera a confirmé les moyens vertigineux pour peaufiner le produit – c’est-à-dire impeccables. Quant à la position de conduite, elle respecte la philosophie de la marque : elle est donc excellente, un compliment qui s’applique aussi aux 3 autres sièges enveloppants de la berline.

Conclusion
Bien entendu, le fait que nous n’ayons pas pu essayer la voiture sur un circuit ou même sur les belles routes de l’Allemagne fait en sorte qu’il manque un aspect à ce premier contact. Toutefois, si le passé est garant de l’avenir, cette nouvelle mouture devrait surpasser sa devancière sur tous les plans. L’ancienne Panamera impressionnait pour son aplomb en ligne droite ou sur les tracés plus sinueux de l’arrière-pays. La Porsche Panamera 2017 devra donc faire mieux. En fait, elle a déjà une mesure qui en dit long sur ses capacités puisqu’une Panamera Turbo 2017 a déjà enregistré un temps de 7 min 38 s sur le circuit du Nürburgring, un temps qui égalise celui établi par une Porsche 911 Turbo d’ancienne génération. Pas mal pour un salon sur roues, n’est-ce pas?

 

Porsche Panamera 2017
Porsche Panamera 2017
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos de la Porsche Panamera 2017