Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Rallye Aïcha des Gazelles : Compte-rendu de la journée du 20 mars

Rallye Aïcha des Gazelles : Compte-rendu de la journée du 20 mars

Par ,

La route a été longue jusqu'au campement de Nejjakh pour de nombreuses concurrentes. Parties à 6 heures ce matin de El Hazbane, les équipages ont vécu aujourd'hui une course d'endurance. Si la vitesse n'est pas le nerf de la guerre dans ce rallye, il fallait tout de même que les équipes demeurent concentrées s'elles voulaient pointer à temps les 8 CP placés sur les parcours.

Remontant vers le Nord, les Gazelles ont dû tracer leur propre voie dans des paysages africains puis lunaires, souvent impratiqués. Une étape particulièrement désertique, mais sans grande difficulté, pour les préparer à franchir les dunes de Merzouga.

Retour à la civilisation à proximité de Rissani. Les oueds, très verts en raison des fortes pluies de l'hiver dans la région, se font plus présents et alternent avec de traitres passages sablonneux. La concentration sera de mise puisqu'au fil des étapes, les gazelles sont de plus en plus confiantes et cela peut parfois leur faire commettre des erreurs.

Les Gazelles devront attendre encore un peu avant de faire face aux vraies dunes rousses. Samedi, ce sera un dernier rodage avant l'étape mythique de dimanche.


Classement général (Camions 4x4) :
56. Équipage 160 de Julie et Marie-Claude Richard (Auto123.com)

Nouvelle du jour pour les équipes québécoises:
Rachel et Johanne, de l'équipe 164, offrent la meilleure performance québécoise après deux étapes. Les deux femmes ont pointé sept balises sur huit. Elles disent avoir perdu du temps à la balise 5, qui était cachée dans les dunes. Malgré une crevaison lente (qui a commencé la veille) et un épisode d'ensablage, elles ont vécu une excellente journée.


Le 21 mars: Étape 3 description

NEIJAKH / NEIJAKH
Kilométrage idéal 219, Temps minimum 11h50 - Étape en boucle

Le rallye est bien lancé. La troisième étape semble marquer une pause dans les épreuves. Aguerries, les gazelles doivent en général se méfier d'un excès de confiance. La troisième étape côtoie à la fois goudron et une apparence de civilisation, mais les équipes devront bientôt affronter les regs torturés et cassants qui bordent la Hamada du Guir.

Les reliefs roux reposent ton sur ton sur le plateau pierreux strié de pistes parfois trompeuses, mais s'il a plu, c'est une herbe pistache et clairsemée qui envahit le reg à perte de vue. Il faudra débusquer un Cp dans des dunes amicales, franchir peut-être une barrière rocheuse, ou musarder dans le fond des oueds. Néanmoins, les Gazelles devront redoubler de prudence en fin d'après-midi : le bivouac risque de paraître loin, et les reliefs sans fin.