Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota élimine Scion et s’appropriera ses modèles

Toyota élimine Scion et s’appropriera ses modèles

Par ,

Toyota vient tout juste d’annoncer que sa marque Scion, orientée vers une clientèle plus jeune, disparaîtra sous peu. À partir de 2017, les modèles Scion deviendront donc des Toyota.

Ce dénouement était très prévisible. Après avoir connu un certain succès à ses débuts en 2002, Scion n’a pas réussi à maintenir l’intérêt des consommateurs. Le lancement tardif de la marque au Canada en 2010 n’a pas donné les fruits escomptés non plus.

Toyota n’arrivait plus à justifier l’existence de Scion en raison de ses faibles ventes ni à la promouvoir d’une manière qui interpelle efficacement les acheteurs potentiels. Il faut dire aussi que les produits de Scion en arrachaient.

Au cours des dernières années, seule la FR-S valait la peine qu’on en parle et qu’on l’essaie. Ce coupé sport fera une belle transition chez Toyota, car c’est sous cette bannière que le constructeur le vend ailleurs dans le monde. 

La toute nouvelle Scion iM a reçu un accueil mitigé. On s’attendait à ce qu’elle remplace la populaire Toyota Matrix, mais son look radical au détriment de la polyvalence lui fait perdre des clients. En la renommant Matrix, elle risque de connaître un meilleur sort.

Au Canada, Toyota a vite choisi de rebaptiser la Scion iA en Toyota Yaris berline. Avec ce que l’on sait maintenant, ce fut une excellente décision! 

Quant aux Scion xB et tC, on peut dire que leur temps était déjà compté. C’est la xB originale qui a mis Scion sur la carte et elle a même développé une sorte de culte, mais le nouveau modèle n’est guère intéressant. Avec la tC, c’est essentiellement la même histoire. À mon avis, Toyota devrait les garder en les renommant respectivement « Corolla Verso » et « Corolla Coupé ». Après tout, le nom Corolla est immensément populaire. 

Bref, Scion a bien réussi dans sa mission d’attirer de nouveaux acheteurs plus jeunes avec des looks branchés et des prix alléchants, mais en fin de compte, elle a souffert d’une image « bon marché » par rapport à Toyota.