Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Texter au volant inquiète plus que jamais les Canadiens

Texter au volant inquiète plus que jamais les Canadiens

Heureusement, il y a des systèmes pour aider les conducteurs… Par ,

En dépit des campagnes de sensibilisation étalées sur plusieurs années, des lois adoptées par toutes les provinces contre l’utilisation du téléphone tenu en main au volant et de la surveillance policière accrue, les conducteurs ne semblent toujours pas comprendre le message.

D’ailleurs, une écrasante majorité de Canadiens (83 %) estiment que le problème des textos au volant va en s’aggravant, selon un sondage de l’Association canadienne des automobilistes (CAA) mené en novembre dernier. Il arrive désormais ex æquo avec l’alcool au volant à la tête des préoccupations des Canadiens en matière de sécurité routière.

«Les études ont établi qu’une personne qui texte au volant a 23 fois plus de chances d’avoir une collision. Nous devons tous impérativement déposer nos appareils et nous concentrer sur la route.»

- Jeff Walker, gestionnaire stratégique principal, bureau national du CAA

D’autres sources de distractions inquiètent aussi de plus en plus les Canadiens, par exemple les conversations téléphoniques, les courriels au volant et le fait de parler ou d’interagir avec les technologies intégrées au véhicule.

Si vous ne pouvez vous empêcher de texter n’importe où, n’importe quand, espérons que votre véhicule est muni d’un système de freinage d’urgence automatique avec détection des piétons, d’un régulateur de vitesse adaptatif ou d’une alerte de sortie de voie pour prévenir les collisions engendrées par les distractions au volant. Vous devriez peut-être aussi considérer les systèmes de messagerie texte mains libres avec conversion voix-texte comme on retrouve dans certains modèles Nissan et d’autres.

Mais comme le dit si bien M. Walker, le mieux sera toujours de laisser votre téléphone éteint en conduisant!