Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Un 2e autobus scolaire hybride au Canada

Un 2e autobus scolaire hybride au Canada

Par ,

Le Nouveau-Brunswick compte, depuis septembre, son premier autobus scolaire hybride. Selon la province, il s'agit du deuxième véhicule de ce genre à être en fonction au Canada.


L'achat de l'autobus, qui transportera des élèves de la ville de Moncton, s'inscrit dans les efforts du Nouveau-Brunswick de réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

L'autobus hybride, fabriqué par IC Corp., peut transporter jusqu'à 72 élèves. Il est doté d'un moteur diesel ainsi que d'un moteur électrique alimenté par une pile.

Des économies substantielles
Selon les prévisions du fabriquant, les économies de carburant pourraient varier de 20 à 50 % comparativement à un autobus scolaire ordinaire. De plus, jusqu'à 90 % des émissions de particules pourraient être éliminées.

L'achat de ce véhicule fait partie d'un projet pilote. La province avait renouvelé son parc d'autobus, en juin 2008, au coût de 6,7 millions $. Le gouvernement libéral de Shawn Graham avait alors acheté 85 autobus scolaires dont les moteurs brûlent du carburant sans résidu et sont équipés d'un collecteur qui filtre les émissions de particules avant qu'elles ne soient rejetées dans l'atmosphère.

Le rendement du nouvel autobus hybride sera ainsi comparé à celui des 85 autres nouveaux autobus.

Des véhicules plus écologiques au N.-B.
Le ministre des Transports du Nouveau-Brunswick, Denis Landry, explique que la période d'essai du nouvel autobus hybride a lieu à Moncton puisque ces véhicules ont un meilleur rendement dans les milieux urbains. De plus, Moncton compte l'un des deux concessionnaires d'IC Corp dans la province, ce qui facilitera l'entretien de l'autobus.

«Mon ministère travaille sans relâche afin d'être un chef de file en transport écologique, a déclaré M. Landry. Cet autobus hybride s'inscrit dans nos efforts pour faire du parc de véhicules du gouvernement du Nouveau-Brunswick un utilisateur modèle de carburants de remplacement.»

L'achat de l'autobus hybride a été possible grâce aux 180 000 $ que le ministère des Transports a obtenus du Fonds d'action pour le changement climatique du Nouveau-Brunswick.

Le ministre des Transports, Denis Landry, et le ministre de l'Environnement, Roland Haché, ont travaillé ensemble pour acheter ce nouvel autobus scolaire hybride.