Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

WRC: Bataille finale en Grande-Bretagne

WRC: Bataille finale en Grande-Bretagne

Par ,

Qui de Sébastien Loeb (Citroën) ou Mikko Hirvonen (Ford) sera sacré champion du monde des rallyes WRC ? Réponse dimanche soir, à l’issue du rallye de Grande-Bretagne, dernière manche de la saison.

Huitième titre mondial consécutif pour Loeb ou premier sacre pour Hirvonen ? Avant la finale de la saison sur les chemins boueux du Pays de Galles, les deux hommes sont séparés de huit points seulement. Avantage Loeb, qui occupe le premier rang provisoire depuis sa victoire lors du rallye d’Espagne, et pour qui une deuxième place suffirait pour être couronné cette année encore.

Sebastien Loeb Mikko Hirvonen WRC
Sébastien Loeb et Mikko Hirvonen. (Photo: WRC)


Mais tout peut se passer ce week-end. En tant que leader du championnat, Loeb devra ouvrir la route le premier jour. A priori, une position plus favorable au Français, qui devrait soit creuser des ornières dans la boue qui pourraient gêner ses poursuivants, soit, mais c’est moins probable dans l’humidité des forêts galloises, lever un nuage de poussière aveuglant pour les voitures qui suivent, comme ce fut le cas en Espagne.

Toujours très performant, Loeb ne doit qu’à un certain manque de réussite le fait d’avoir creusé davantage l’écart avant cette dernière manche. Misant plus sur sa régularité, Hirvonen peut également remercier son équipier Jari-Matti Latvala qui s’est sacrifié pour lui permettre d’engranger des points supplémentaires lors des derniers rallyes.

Tout comme Latvala, l’équipier de Loeb, Sébastien Ogier, devrait jouer un rôle d’arbitre non négligeable dans ce duel. Le jeune Français a les moyens de se positionner devant les Ford pour aider Sébastien Loeb dans sa quête d’un huitième titre consécutif, après avoir perdu lui-même toute chance d’être titré après un abandon sur casse moteur en Espagne. Ogier peut tout de même espérer coiffer Hirvonen sur le fil pour le gain de la deuxième place finale du championnat.

On l’a compris, le week-end s’annonce tendu, et toute erreur pourrait avoir d’énormes conséquences. Début des hostilités vendredi matin, pour trois journées de bagarre.