Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

WRC: Interview de Carlos Sainz

WRC: Interview de Carlos Sainz

Par ,

D'après wrc.com

Le double champion du monde des rallyes Carlos Sainz a eu le privilège d’effectuer les premiers tests de la Volkswagen Polo R WRC cette semaine.

Vous deviez vous sentir honoré d’être le premier à piloter la nouvelle voiture WRC de Volkswagen ?
Oui, bien sûr. J’étais très heureux de piloter la Polo pour la première fois, c’est un grand honneur. Mais vous savez, je suis très heureux pour Volkswagen et pour le sport en général, que finalement une nouvelle voiture et un nouveau constructeur arrive en rallye. C’est donc un grand jour, et un jour très heureux.

Avant ce test, quand avez-vous piloté une WRC pour la dernière fois ?
Honnêtement, je crois qu’il s’agissait de la Citroën Xsara WRC (en 2004 NDLR). Ensuite j’ai piloté le Touareg lors des derniers rallyes Dakar, et j’ai également piloté un peu en circuit la Scirocco, notamment lors des 24 Heures du Nürburgring. La voiture de rallye la plus récente que j’ai piloté il y a quelques années est la Skoda Fabia S2000.

Carlos Sainz VW Polo R WRC
Carlos Sainz. (Photo: Volkswagen Motorsport)


À quoi pouvez-vous comparer la Polo R WRC ?
Vous devez garder en tête que nous sommes au tout début de la Polo. C’est la toute première Polo WRC – nous l’appelons la Zéro -, ce n’est donc pas à 100% ce que sera la « vraie » voiture. Mais pour moi, il s’agissait de ma première expérience sur une voiture 1,6 litre turbo et avec les nouvelles réglementations WRC. Cela s’est plutôt bien passé. Vous savez, avec un moteur 1600cc, je m’attendais à pire que cela. J’avais déjà une idée de la transmission, car les voitures de la réglementation S2000 sont en gros basées sur ce système. En tant que voiture WRC de nouvelle génération, c’était plutôt bien. Je dirais qu’on veut toujours un peu plus de puissance, et un peu moins de poids, mais tout les pilotes de rallye diront cela.

Quel est l’aspect le plus impressionnant de la Polo R WRC ?
Je dirais le fait que tout a fonctionné correctement. Pour une première fois au volant d’une nouvelle voiture, tout s’est bien passé et c’est la chose la plus importante. Ce fut une première étape et la chose la plus importante était de travailler et de collecter des informations. Nous avons pu commencer à travailler rapidement.

Quelque chose vous a-t-il surpris sur la voiture ?
Probablement le moteur. Comme je l’ai dit, il s’agissait de ma première expérience avec le moteur 1.6 litre turbo et je m’attendais à beaucoup moins bien. En fait, les temps n’étaient pas si loin des anciennes voitures de moteur deux litres. Le poids a également été un peu réduit, ce qui est une bonne nouvelle, et nous pourrions encore le réduire davantage. Mais cela concerne la FIA…

Votre expérience vous amènera-t-elle à effectuer d’autres tests ?
Pour le moment, il est prévu que je pilote la voiture une journée de plus, et ensuite j’attendrai probablement la « vraie » première Polo R WRC, celle que nous appellerons « numéro 1 », qui sera vraiment très proche de la voiture définitive. Je pense que je piloterai cette voiture de temps en temps. Je n’ai pas le rôle de pilote d’essai, c’est clair, mais j’ai toujours dit que si je pouvais aider l’équipe à l'occasion pour donner quelques retours et quelques idées, je le ferai, et je suis prêt à aider autant que possible dans tous les domaines.

Volkswagen évalue un certain nombre de jeunes pilotes en WRC cette saison. Y a-t-il des chances de vous voir en compétition au volant de la Polo WRC ?
En compétition ? Non, rien de prévu à ce niveau. Pour le moment, nous sommes concentrés sur les tests. Vers le milieu de l’année prochaine, nous déciderons comment évaluer la voiture, afin de voir quel écart nous sépare des top teams. Pour le moment, il n’est pas prévu pour moi de disputer des rallyes.

À quelles menaces peuvent s’attendre Mini, Citroën et Ford au sujet de la nouvelle Polo ?
Nous ferons nos débuts en championnat du monde en 2013 en tant que débutants, et sachant qu’il y a déjà de nombreuses grosses équipes en place, nous essaierons de débuter dans les meilleures conditions possibles. Je sais que je suis impatient, je voudrais voir la voiture être compétitive le plus tôt possible. Mais je sais aussi que des équipes comme Citroën ou Ford sont très fortes, et que ce sera très difficile de les contrer. Mais nous essaierons de le faire le plus vite possible. Pour le futur, l’objectif est très clair : nous voulons gagner, mais évidemment cela prendra un peu de temps.