Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

WRC: La F1 essaie d'évaluer l'intérêt réel de Kimi Raikkonen

WRC: La F1 essaie d'évaluer l'intérêt réel de Kimi Raikkonen

Par ,

D'après GMM

Eric Boullier a donné un indice sur le coéquipier potentiel de Robert Kubica en 2011 en faisant référence à l'intérêt renouvelé de Kimi Raikkonen de revenir en Formule 1 samedi, en Malaisie.

Le Russe Vitaly Petrov pourrait bien perdre son volant en 2011 chez Renault s’il fallait que les discussions entre son équipe et l’ex-champion Raikkonen aboutissent en un contrat.

Raikkonen avait accepté de quitter Ferrari l’an dernier et court cette saison en Championnat du monde des Rallyes à temps plein.

« Oui, Kimi a été en contact avec nous, mais nous ne discutons pas à proprement parler pour l’instant », aurait déclaré Boullier à l’Auto Hebdo, à Singapour.

« Ce serait bien entendu une bonne avenue si nous décidions de ne pas continuer notre collaboration avec Vitaly.

« Ce qui est certain, c’est que si nous entrons en discussions sérieuses avec Raikkonen, j’irai d’abord à sa rencontre afin de pouvoir évaluer moi-même son niveau de motivation à revenir en Formule 1 », a ajouté le patron qui a indiqué craindre que le champion ne soit simplement à la recherche d’un salaire chiffré en millions de dollars pour remplacer celui que lui verse toujours Ferrari.

« Que ce soit Kimi ou quelqu’un d’autre, nous voulons un pilote ultramotivé à courir pour nous. Qu’il soit Finlandais [Raikkonen] ou Chinois [Ho-Pin Tung, le pilote d’essai de l’équipe] ou Suisse [Romain Grosjean] nous importe peu, il lui faudra d'abord prouver sa motivation », a-t-il ajouté.

Adrian Sutil a aussi été lié aux rumeurs entourant le second volant Renault alors que le quotidien AS envoie plutôt Jaime Alguersuari dans le dit cockpit.

On pourrait douter du retour en grandeur du champion au vu des retours plus ou moins réussis d’anciens pilotes dernièrement. Nick Heidfeld se fait rassurant : « Ce sera comme s’il avait laissé son volant hier soir. Ça fait longtemps que je n’ai pas piloté et j’ai toujours les mêmes réactions. »

Kubica, lui qui pourrait bien être son nouveau coéquipier, conseille pour sa part à Kimi de rester là où il est. « Si j’étais lui, je resterais en rallye, mais je ne dis pas ça parce que je veux qu’il reste en rallye », a expliqué le Polonais qui, comme Raikkonen, est un amateur invétéré du rallye.