Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai comparatif : Audi A3 3.2 S-Line Quattro vs Audi A4 3.2 Quattro 2007

Essai comparatif : Audi A3 3.2 S-Line Quattro vs Audi A4 3.2 Quattro 2007

Par ,

Vous avez consulté les brochures sur papier glacé, vous avez enduré le liquide brun que votre concessionnaire appelle du café, vous avez
(Photo: John LeBlanc, Auto123.com)
demandé une ou plusieurs fois à faire un essai routier et vous en avez discuté avec le ministre des finances -- votre conjoint(e).

Vous êtes enfin décidé(e) à acheter une nouvelle Audi. Mais laquelle?

Vous aimez conduire, donc la maniabilité de la voiture et la puissance du moteur sont importantes pour vous. Toutefois, votre budget ne peut dépasser les 50 000 $. Quelles sont les alternatives?

Avec sa taille compacte et son moteur plus gros que celui de la compétition, la A3 3.2 S line saute immédiatement aux yeux.

Comportant 5 portes et 5 places assises, ce hatchback à moteur central et traction intégrale développe 250 chevaux et 236 lb-pi de couple grâce
(Photo: John LeBlanc, Auto123.com)
à un V6 de 3,2 litres jumelé à une excellente transmission semi-automatique (anciennement appelée DSG et maintenant S tronic chez Audi). Si vous croyez que ces ingrédients forment une recette parfaite et qu'il s'agit d'un choix tout indiqué, je vous invite à lire la suite de cet article.

En effet, si vous souhaitez vivre l'expérience Audi pour moins de 50 000 $, je vous recommande aussi la berline A4 3.2 quattro. Les similitudes entre ces deux voitures sont nombreuses et étonnantes; elles ne se résument pas qu'aux quatre anneaux sur la calandre.

Premièrement, la A4 offre le même nombre de places et arbore le même moteur, bien que le sien développe cinq chevaux et sept livres-pied de couple supplémentaires -- une différence négligeable. Autres ressemblances, celles-là moins évidentes: la A4 pèse seulement cinq kilos de moins que la A3 et son prix de base n'est supérieur que de 3135 $.

Vous voyez qu'il ne faut pas rejeter trop vite la grande A4 au profit de la petite et plus abordable A3. Ceci dit, la A3 3.2 S line devrait logiquement être la plus amusante à conduire, non?

Quand on la conduit, on se rend compte rapidement que sa direction est inutilement légère pour les manoeuvres de stationnement. Toutefois, elle devient vite prévisible, précise et plus équilibrée lorsque la voiture prend de la vitesse. Oui, il s'agit d'une traction intégrale, mais le système Haldex de la A3 (le même que pour plusieurs produits Volkswagen et Volvo) privilégie d'abord les roues avant, ce qui fait que la voiture a tendance à
(Photo: John LeBlanc, Auto123.com)
déraper pour ensuite se ressaisir. Malgré tout, le sous-virage est pratiquement inexistant. Si vous notez que la voiture ne respecte pas la trajectoire que vous lui demandez, il suffit de relâcher l'accélérateur pour corriger le tir.

Le roulement de cette jeune Audi est bien amorti, mais la maniabilité n'est pas aussi agile que celle de la version A3 2.0T à traction avant. Pourquoi? Vous pouvez jeter le blâme sur le poids supplémentaire ajouté par le V6 et les composantes du système de traction intégrale. Une A3 3.2 S line pèse 150 kilos de plus qu'une A3 2.0T. Dans une série de virages, les kilos additionnels à l'avant se font sentir à chaque coup de volant.

Revenons à la vraie comparaison qui fait l'objet de cet article. La A3 3.2 S line ne m'a pas paru si rapide que cela. Pourtant, elle accélère de 0 à 100 km/h en 5,9 secondes, soit 0,6 seconde plus rapidement que la A4 3.2 quattro (selon les données d'Audi).