Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Face à face : Honda HR-V vs Mazda CX-3

Face à face : Honda HR-V vs Mazda CX-3

Deux VUS sous-compacts aux grandes ambitions Par ,

Les VUS sous-compacts ont de plus en plus la cote. Initialement accueillis avec scepticisme, ils sont devenus si recherchés que plusieurs constructeurs se sont joints à cette catégorie afin de bénéficier de cette manne inespérée. On en compte présentement une dizaine sur notre marché, mais nous avons sélectionné 2 des modèles les plus populaires lors de cette confrontation : le Honda HR-V et le Mazda CX-3.

Il faut tout de suite préciser que ce ne sont pas des sous-produits du Honda CR-V et du Mazda CX-5. En fait, ils sont dérivés tous les 2 de sous-compactes, le HR-V de la Fit et le CX-3 de la nouvelle génération de la Mazda2 qui est commercialisée au Canada, sous les traits de la Toyota Yaris berline. 

Au chapitre des dimensions, le Honda a une longueur hors tout de 4294 mm contre 4274 mm pour le Mazda. Un écart de 10 mm, soit moins que l’épaisseur d’une barre de chocolat. L’empattement -2610 vs 2570- est à l’avantage du Honda, mais de si peu que la différence n’est pas significative là non plus. Par contre, avec 657 litres de capacité du coffre par rapport aux 452 litres du Mazda, il est clair que la vocation utilitaire du HR-V a préséance. Mais on doute que des gens se procurent un VUS sous-compact pour leur volume de chargement.

Groupe propulseur 
Compte tenu des dimensions et de la catégorie de nos 2 protagonistes, il ne faut pas s’attendre à trouver des moteurs de grosse cylindrée sous leur capot. Le HR-V est propulsé par un 4-cylindres de 1,8 litre développant 141 chevaux et 127 lb-pi de couple. Dans le cadre de notre comparaison, la version essayée était équipée d’une boîte de vitesses CVT. 

Toutefois, une transmission manuelle à 6 rapports est de série et rend l’expérience de conduite plus positive. La motorisation gagnante de notre comparatif est cependant le 4-cylindres 2,0 litres du Mazda, produisant 146 chevaux et 146 lb-pi de couple associé à une boîte automatique à 6 rapports, la seule disponible.

Mais ce ne sont pas les 5 chevaux supplémentaires ou le couple supérieur du Mazda qui le place en position avantageuse. Ce sont surtout son rendement supérieur, son niveau sonore moindre, en plus d’accélérations et de reprises légèrement plus rapides.

Le rouage intégral de l’un et l’autre est de type « toutes routes ». Des essais hivernaux des 2, effectués l’hiver dernier ont permis de plébisciter le système Mazda jugé plus efficace.

Intérieur
Le HR-V propose un coffre à bagages plus grand lorsque le dossier arrière est relevé et conserve cet avantage même lorsque le dossier est replié. D’ailleurs, le caractère plus convivial du Honda est confirmé par le « Magic Seat » qui offre la possibilité de relever l’assise de la banquette arrière afin de pouvoir y loger des objets encombrants, notamment une bicyclette dont on aura enlevé la roue avant. Ce modèle possède en outre plus d’espaces de rangement.

Néanmoins, en ce qui concerne le tableau de bord, c’est une victoire du CX-3 sur toute la ligne, aussi bien sur le plan esthétique que pratique. Les commandes sont généralement de gros boutons faciles à manipuler. L’écran d’affichage est placé en relief, comme le veut la tendance actuelle. 

Notez que les modèles de luxe, dont notre modèle d’essai, sont équipés d’un projecteur de type « tête haute » placé sur un écran repliable situé juste devant les yeux du pilote. Soulignons que des essais à long terme de véhicules Mazda dotés de cet accessoire ont démontré sa fiabilité. La qualité des matériaux est également à l’avantage de Mazda.

Le HR-V est pour sa part pourvu du système « Lane Watch » qui affiche sur l’écran une vision du côté droit du véhicule lorsqu’on actionne le clignotant. Un atout digne de mention. En revanche, plusieurs commandes tactiles sont de nature à nous rendre de mauvaise humeur, tandis que Mazda a recours à des boutons conventionnels nettement plus pratiques.

Sur la route
Étant donné leurs caractères plus commodes que sportifs, il ne faut pas s’attendre à nous retrouver au volant de bolides. Ceci dit, leur comportement routier est plus que correct et ils sont même agréables à conduire lorsque vient le temps d’enfiler les virages. 

Grâce à sa direction plus précise et sa tenue de route plus gratifiante, le CX-3 a l’avantage. Et les choses s’améliorent lorsqu’on fait appel au mode « Sport ». De plus, le CX-3 sous-vire moins dans les virages, et ce, même sur les versions à transmission intégrale. Par ailleurs, la distance de freinage du HR-V est plus courte de 500 cm.

Finalement, la consommation de carburant est presque identique et varie plus en fonction du pilote que de la mécanique. Dans les 2 cas, elle sera légèrement inférieure à 9 L/100 km avec un maigre avantage en faveur de Mazda.

Presque égaux, mais…
La victoire de cette confrontation penche en faveur du CX-3, mais la différence est faible. En fait, c’est au chapitre de l’agrément de conduite, de la motorisation et de la présentation de la planche de bord que cette dernière se démarque. Par ailleurs, le HR-V est un tantinet plus pratique en raison de son « Magic Seat » et de son coffre plus grand.

Mais vous avez le dernier mot et votre choix devrait toujours être fait selon vos besoins.

 

Honda HR-V 2016
Honda HR-V 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Mazda CX-3 2016
Mazda CX-3 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Duquet
Photos du Honda HR-V 2016 et du Mazda CX-3 2016