Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

HONDA INSIGHT 2000

HONDA INSIGHT 2000

Par ,

ELLE GAGNE LA COURSE

Dans cette fable écologique moderne du lièvre et de la tortue, ce n'est pas la compagnie qui a annoncé la donne en premier qui aura le privilège de commercialiser la première voiture hybride sur notre continent. En effet, Toyota a annoncé l'automne dernier que la Prius à moteur hybride allait être distribuée en Amérique au cours de l'an 2000. Puis, en janvier 1999, sans tambour ni trompette, voilà que Honda annonçait à son tour qu'elle avait l'intention de distribuer dès le mois de décembre 1999 une voiture à propulsion hybride, devançant ainsi sa grande rivale Toyota de plusieurs mois.

Certains diront qu'il s'agit en quelque sorte d'un match nul puisque Toyota a eu l'honneur d'être le premier manufacturier de la planète à produire en série une voiture à moteur hybride en lançant la Prius sur le marché japonais en septembre 1998. Revenons à Honda. Il ne faut pas croire non plus qu'il s'agisse d'une génération spontanée et que les ingénieurs de la compagnie ont précipité le développement de l'Insight pour devancer la concurrence. En fait, depuis au moins 1995 que cette compagnie exhibe au Salon de l'auto de Tokyo des véhicules écologiques utilisant différents groupes propulseurs, tous moins polluants les uns que les autres. Ce processus évolutif s'est poursuivi avec le dévoilement en 1999 de la VV, un intrigant coupé 2 places aux formes dictées par les règles les plus strictes de l'aérodynamique. Quelques mois plus tard, la direction de Honda annonçait que cette voiture allait dorénavant être appelée Insight et serait commercialisée à partir de décembre 1999.

Comme le prototype VV, l'Insight sera propulsée par un moteur à combustion interne de petite cylindrée relié à un moteur électrique. Ce petit 3 cylindres de 1,0 litre est intégré à un moteur électrique à courant direct. Ce dernier, très mince avec ses 60 mm, est alimenté par une pile nickel-métal-hydrite de 144 volts. Dans le but d'obtenir une voiture d'une grande légèreté, ce 3 cylindres est constitué d'un bloc-moteur et d'une culasse en aluminium utilisés en association avec d'autres matériaux légers tels le magnésium et des plastiques composites afin d'en faire le moteur le plus léger au monde. Les ingénieurs se sont également attardés à réduire la friction interne le plus possible. La combustion du carburant est de type « mélange appauvri » afin d'assurer une consommation peu élevée et des gaz d'échappement d'une très grande propreté. Un pot catalytique très efficace et à réchauffement rapide contribue aussi à la propreté des gaz d'échappement de l'Insight.

SOS ÉLECTRICITÉ

Au départ, c'est le moteur à essence qui a pour mission de vaincre la gravité et de faire avancer cette voiture. Le moteur électrique entre en action lorsque les performances de la voiture ont besoin d'être plus relevées. Ce surplus de puissance temporaire permet d'obtenir des performances équivalentes à celles d'un moteur à essence de 1,5 litre.

Grâce à cette astuce, les accélérations et les reprises se situent dans la bonne moyenne tout en réduisant la consommation de carburant de façon marquée. Cette petite Honda devrait afficher une moyenne de 3,2 litres aux 100 km. Son moteur pollue très peu; cette voiture sera classée ULEV par l'État de la Californie.

Comme la plupart des autres voitures hybrides, l'Insight n'a pas besoin d'une source de courant extérieur pour recharger ses piles. Celles-ci sont alimentées en courant par le moteur à essence qui joue également le rôle d'une dynamo, ainsi que par la récupération d'énergie au freinage. La gestion de l'entrée en action du moteur électrique et de la recharge des piles est effectuée par l'unité de commande de puissance de la voiture.

PLACE À L'ALUMINIUM

En plus de son moteur propre et peu glouton, cette petite écologique se caractérise par sa structure en aluminium. Il faut se souvenir que Honda possède une vaste expérience de la fabrication en série de voitures à châssis et carrosserie en aluminium puisque la NSX est fabriquée de ce métal.

Le châssis en aluminium de l'Insight est de type hybride puisqu'il comprend des pièces moulées, extrudées et estampées. Tous ces éléments travaillent à l'unisson pour composer une caisse à la fois très rigide, très solide et très légère. Selon Honda, ce coupé 2 places pèse 40 p. 100 de moins qu'un véhicule conventionnel de la même taille. Une carrosserie très aérodynamique contribue à offrir le moins de résistance possible à l'air. Ce qui explique ses formes extérieures assez particulières, qu'on n'a certainement pas choisies pour leur apparence. Tout cela se conjugue pour faire de cette Honda une voiture unique à plus d'un point de vue et capable de respecter les normes très strictes de l'État de la Californie en matière de pollution pendant des années.

UN CHOIX LOGIQUE

Le groupe propulseur hybride est un choix plus logique que le moteur uniquement alimenté en énergie électrique pour l'automobile. La technologie actuelle des piles ne permet pas de construire en série des voitures viables et pratiques.
Gallerie de l'article