Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Jeep Cherokee Trailhawk 2016 : essai routier

Jeep Cherokee Trailhawk 2016 : essai routier

Plaisant en ville, robuste en dehors de la route Par ,

En me promenant dans les rues de Montréal, j’avais l’impression de voir des Jeep Cherokee à toutes les intersections, autant des modèles de base à 26 495 $ que des versions haut de gamme comme le Cherokee Trailhawk à 34 695 $ que j’étais en train d’essayer.

Ça m’a fait réfléchir. Considérant les nombreuses options disponibles dans la catégorie, pourquoi les gens achètent-ils le Cherokee? 

L’an dernier, j’ai écrit que ce véhicule était laid et je l’ai regretté un peu par la suite. Maintenant, je sais l’apprécier à sa juste valeur. Le Jeep Cherokee 2016, particulièrement en version Trailhawk, peut tout faire. Aucune tempête de neige ne peut l’arrêter; idem pour une inondation (à part le genre créé par l’ouragan Katrina!). De même, transporter toute la famille au chalet à la campagne ne lui demande pas plus d’effort que d’aller faire l’épicerie. 

Rappelez-vous ce nom : Trailhawk
En général, la version la plus haut de gamme d’un véhicule est la plus attrayante. Parfois, c’est celle juste en dessous, comme dans le cas du Jeep Cherokee : c’est clairement le Trailhawk qui est le roi! 

Ce 4x4 arbore des jantes exclusives de 17 pouces, des pneus tout-terrain, des enjoliveurs de calandre, des longerons de toit, des rétroviseurs extérieurs et un emblème « Trail Rated » de couleur contrastante ainsi qu'un autocollant de capot noir. N’oublions pas les 3 crochets de remorquage rouges qui m’ont bien servi lorsque j’ai enlisé le Cherokee Trailhawk dans la neige épaisse (je vous raconterai l’histoire une autre fois).

Ensuite, on retrouve une longue liste d’accessoires et de caractéristiques propres à la conduite hors route. Soulignons le système à 4 roues motrices Jeep Active Drive Lock avec différentiel arrière verrouillable, le rapport de démultiplication de 56:1, les plaques de protection sous le véhicule de même que le système de gestion de la motricité Selec-Terrain avec 5 modes personnalisés ― Auto, Snow (neige), Sport, Sand/Mud (sable et boue), et Rock (rochers). À cela s’ajoutent des angles d’approche et de départ favorables (29,9 et 32,2 degrés, respectivement) ainsi qu’une garde au sol de 220 millimètres. C’est plus que suffisant pour rouler par-dessus des délimiteurs en ciment dans une cour de stationnement, si l’envie vous prend. Quant à la capacité de remorquage, elle s’élève à 2 041 kilos (4 500 livres). 

Bref, à moins d’être imprudent comme je l’ai été, vous ne resterez jamais pris avec le Jeep Cherokee Trailhawk 2016. 

Tantôt coriace, tantôt civilisé
Malgré tout son potentiel hors route, le Cherokee Trailhawk demeure incroyablement civilisé en ville et c’est sans doute ce qui incite les consommateurs à l’acheter. Pas besoin de faire quelque compromis que ce soit. La suspension à jambes MacPherson à l’avant et à 4 bras à l’arrière se montre étonnamment indulgente pour un utilitaire. Le constructeur a évidemment compris que peu de propriétaires mettront vraiment le véhicule à l’épreuve. 

Le confort de roulement est très bon, meilleur en fait que celui de certains rivaux japonais qui sacrifient le débattement pour plus de maniabilité. Le Trailhawk conserve une bonne souplesse et absorbe les imperfections de la route avec aisance. Par ailleurs, sa direction à assistance électrique est docile, tandis que ses freins s’avèrent parfaitement adaptés. 

Le prix à payer
Tel qu’essayé, mon Jeep Cherokee Trailhawk 2016 valait un peu plus de 43 000 $, ce qui est colossal. Toutefois, en voyant le nombre de commodités incluses (volant et sièges chauffants, navigation, grand toit ouvrant, régulateur de vitesse intelligent, hayon assisté et beaucoup plus), je peux dire que vous ne ferez pas une mauvaise affaire. 

De plus, au lieu d’un moteur à 4 cylindres, vous profiterez d’un V6 Pentastar de 3,2 litres qui développe 271 chevaux et 239 livres-pied de couple — amplement pour accélérer avec vigueur. Jadis, j’aurais sévèrement critiqué la boîte automatique à 9 rapports de FCA, mais cette fois-ci, elle s’est montrée moins hésitante et paresseuse. 

V6 Pentastar + automatique à 9 rapports = la note de passage
Au décollage, le V6 gagne joliment de la vitesse, mais étant donné que le couple maximal arrive assez tard, soit à 4 400 tours/minute, le Cherokee n’est pas aussi rapide qu’il le semble. Sa boîte automatique prend encore beaucoup de temps à rétrograder de quelques rapports pour effectuer un dépassement, mais c’était quand même mieux cette fois qu’en 2015. Incidemment, j’ai enregistré une consommation d’essence moyenne de 12 L/100 km, ce qui est raisonnable pour ce véhicule.

L’approche sans compromis se transpose aussi à l’intérieur. Le Jeep Cherokee Trailhawk a bien sûr quelques particularités, mais il ne touche à rien en termes de confort ni d’espace. Les sièges avant sont bien proportionnés, tandis que la banquette arrière peut accueillir 3 adultes sans trop de problèmes. Le coffre totalise 700 litres (1 555 litres avec les dossiers arrière rabattus), ce qui donne plusieurs possibilités de chargement.
 
Spacieux et confortable
Depuis quelques années, FCA a la réputation d’offrir des habitacles de qualité. Malgré son extérieur d’allure robuste, le Jeep Cherokee 2016 se veut bien aménagé, ergonomique et convivial. Comme à l’habitude, l’écran tactile Uconnect de 8,4 pouces sert de point focal. J’aime le regroupement de commandes pour la climatisation et la ventilation, mais j’aurais souhaité y retrouver des boutons pour le chauffage du volant et des sièges afin de sauver du temps au démarrage du véhicule. 

C’est étrange à quel point je suis vite devenu familier avec le Cherokee. Ce n’était pas le mien, mais il m’est arrivé de temps à autre d’oublier ce que je conduisais. 

Beaucoup de concurrence, mais je préfère de l’attitude
En plus du Jeep Cherokee 2016, vous magasinerez sans doute du côté des Mazda CX-5, Ford Escape, Hyundai Tucson et autres. Le CX-5 est selon moi le champion de la catégorie, mais j’ai un faible pour le Cherokee, qui démontre à la fois de la robustesse et de bonnes manières. Vous et votre famille saurez l’aimer aussi.

Photos :S.D'Amour
2016 Jeep Cherolee Trailhawk pictures