Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Maserati Coupé 2003

Maserati Coupé 2003

Par ,

Retour réussi

L'année dernière, dans la toute première édition de L'Annuel de l'automobile, nous avons fait grand état du retour de Maserati en Amérique du Nord, après une absence de 12 ans. Cette année, nous bouclons la boucle en vous livrant nos impressions à la suite de notre premier contact avec ces pur-sang italiens, toujours assemblés à l'usine de la via le Cero Menotti, à Modène. Comme les voitures qui y sont construites, celle-ci s'est cependant mise à l'ère du XXIe siècle grâce au soutien ($) de Ferrari, qui tient désormais les rênes de la marque au trident.

Carrosserie

On ne peut parler d'une GT italienne sans s'arrêter sur le style. On peut rater le design d'un modèle de grande série, mais pas celui d'une voiture sport exotique, encore moins si elle vient de l'Italie, berceau des plus grands carrossiers. Comme sa devancière, dont elle reprend les principaux traits, la Coupé est l'oeuvre du célèbre Giugiaro, tout comme la Spyder qui en dérive. L'empattement de cette dernière a cependant été raccourci de 22 centimètres, ce qui a été rendu possible par l'élimination des places arrière. Ainsi, cette réduction de poids compense pour l'ajout des renforts, nécessaires à tout cabriolet. La première mouture de la Coupé - qui s'appelait alors 3200 GT - avait suscité des réactions partagées en raison des feux arrière en forme de boomerang. Aimés des uns, honnis des autres, ils ont été redessinés depuis l'an dernier, de sorte que la superbe ligne des Maserati fait désormais l'unanimité. Bella machina !