Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

MINI Cooper S Countryman ALL4 2012 : essai routier

MINI Cooper S Countryman ALL4 2012 : essai routier

La MINI Max sur le circuit Monte Par ,

Ça se passait en 1966: le monde du rallye international, longtemps dominé par les puissantes voitures sport européennes, connaît un bouleversement inattendu alors qu'une petite quatre cylindres à peine plus puissante qu'un scooter remporte les trois premières places au légendaire rallye de Monte-Carlo. Cherchant désespérément une échappatoire, les responsables français disqualifièrent les trois voitures en raison de leurs phares - mais les amateurs de Mini n'étaient pas dupes.

Un hommage à la Mini originale
C'est seulement lorsque vous êtes stationnés à côté d'une Cooper de série que vous vous rendez compte que la MINI Countryman est légèrement différente - c'est dire à quel point on a su retenir son design caractéristique. La nôtre, une Cooper S ALL4 bleu clair avec bandes rallyes blanches et toit apparié était tout à fait dans son élément et prête à participer.

Le Mini Monte Rallye, qui se veut un hommage à cette compétition historique de classe mondiale, se déroule sur 100 km de routes pastorales sinueuses de la région de Kitchener-Waterloo, dans le sud de l'Ontario.

Cependant, au lieu d'une course tous azimuts, féroce et brutale, le « Mini Monte »(ma suggestion de porter un maillot arborant « On n'est pas à Monte » fut accueillie avec des sourires polis) est un événement « HVD » (pour heure, vitesse et distance) et repose sur la précision plutôt que sur la vitesse.

La logique n'étant pas mon point fort, j'ai demandé à mon bon ami James Mewett de s'occuper de la navigation (bonne décision puisque James est ingénieur en aérospatiale et instructeur de conduite chez Apex et à l'ILR, une école de course automobile). La plupart des pilotes sont réticents à admettre que c'est en fait le navigateur qui est responsable de la victoire lors d'un rallye HVD, mais en général, ils n'hésitent pas à les blâmer quand ils perdent. Personnellement, je suis contente si on arrive à temps au barbecue qui clôture la course.

Puisque mon navigateur s'occupait des détails ennuyeux, j'ai profité de la réunion des pilotes pour prendre la mesure des adversaires de ma MINI. Au côté de la brigade attendue de Subaru hérissée de phares Hella et d'autocollants, il y avait une Lotus Evora et une belle Audi Quattro des années 80.

Quiconque a conduit une MINI se sent chez lui dans la Countryman
L'habitacle de la Countryman est étonnamment spacieux et compte trois fois plus d'espace de chargement qu'une Cooper de série : c'est plus que la Nissan Juke, mais moins que la Honda CR-V ou la Kia Soul. Malgré sa plus grande taille, c'est toujours une MINI et même si elle est un peu moins agile, elle s'adapte tout aussi bien aux routes pavées qu'aux routes sinueuses en gravier.

Équipé d'un différentiel électrohydraulique à glissement limité, le couple appliqué aux roues arrière peut varier, au besoin, de 50 à 100 %. La suspension est ferme et contribue à la grande stabilité de la Countryman sur les routes de gravier, bien que certains trouvent cela un peu désagréable.

Sous le capot, on trouve un moteur turbo de 1,6 L produisant 181 chevaux et un couple de 177 lb-pi. La direction est très précise et bien équilibrée. Quiconque a conduit un MINI apprécie sa magnifique boîte à 6 rapports à déplacements courts et son embrayage précis. Les purs et durs éviteront le modèle automatique (c'est ce qui équipait notre Countryman). Bien que cette boîte de vitesses soit tout à fait convenable, la conduite est moins vive et les reprises plus lentes causées par le régulateur de vitesse nous font regretter le levier de vitesses.

Sur de longues distances, la MINI Cooper Countryman 2012 est adéquate et confortable, malgré une isolation acoustique déficiente et les nombreux bruits et grincements de l'habitacle. Lorsque nous avons été surpris par une pluie torrentielle qui a transformé la route en patinoire, notre MINI quatre roues motrices s'en est bien sortie, mais la pluie forte tambourinant sur le toit en acier et rendait la conversation difficile.

Peut-être pas un gagnant, mais certainement un concurrent
Bien que je n'y sois pour rien, nous avons réussi à atteindre tous nos postes de contrôle sans pénalité de temps. Même si les jauges rondes gigantesques qui caractérisent la MINI sont jumelées à un système de navigation en ligne, les règles du rallye nous interdisaient de l'utiliser.

J'aurais volontiers profité d'un petit coup de pouce « technologique », mais mon navigateur aurait certainement désapprouvé un tel manquement aux règles. C'est dommage, car nous n'aurions pas manqué de prendre la Route de la fromagerie, ce qui nous a fait perdre un temps précieux à la dernière étape.

Cependant, nous avons réussi à pointer notre MINI Countryman ALL4 2012 en sixième place et nous sommes arrivés au barbecue alors qu'il y avait encore amplement de nourriture. Et même si l'on n'est pas montés sur le podium, on a tout de même bouclé le circuit Mini Monte.

Cet essai routier de la MINI Cooper S Countryman 2012 a originalement été publié sur Auto-Venus.com.

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
MINI Cooper 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    MINI Cooper S ALL4 2012
    MINI Cooper S ALL4 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article