Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

MINI John Cooper Works 2009 : essai routier

MINI John Cooper Works 2009 : essai routier

Un enfant irrationnel Par ,

Lorsque j'ai pris les clefs de la John Cooper Works, j'en ai presque eu les yeux pleins d'eau. Pour un pilote, cette voiture représente un peu plus qu'un simple bolide performant à l'allure accrocheuse. Elle représente le prestigieux héritage de nombreuses victoires en sport automobile. Créée peu avant le décès, en 2000, du pilote et entrepreneur John Cooper, qui était un Enzo Ferrari en Angleterre, l'entreprise John Cooper Works se veut maintenant le pendant de haute performance de la division MINI.

Les améliorations de JCW dynamisent beaucoup les lignes.

La nouvelle MINI de deuxième génération n'est pas si petite qu'on veut bien le croire. En comparaison avec les premières, elle est plutôt grosse. Il n'en demeure pas moins que le style y est, et qu'elle est absolument magnifique sinon séduisante.

Les améliorations de JCW dynamisent beaucoup les lignes. Plusieurs éléments esthétiques sont retravaillés, dont les pare-chocs. Il y a un nombre quasi illimité de possibilités de configurations allant des jantes aux échappements en passant par les jupes latérales. Tout est là pour la performance et l'apparat particulièrement, comme sur le modèle d'essai en noir et gris. La construction de la voiture est complexe, c'est évident, en particulier à l'avant et sur le capot où le nombre de joints est très important. Par contre, la finition fait partie de l'équation.

Dès qu'on ouvre la portière par temps de pluie, on voit l'eau du joint qui tombe directement sur le siège. Disons que c'est une petite douche froide pour l'accueil; par contre, une fois essorés, les sièges sont confortables et enveloppants permettant une position d'exception pour la conduite disons dynamique. Considérant le format de la MINI et la proximité des pédales, on doit légèrement étirer les bras pour atteindre le volant.

Le tableau de bord nous ramène directement en enfance. Son style est unique, et la configuration des commandes, à l'image de ce qu'on voit dans les avions, ajoute une touche agréable. L'énorme cadran circulaire central est évidemment facile à consulter tout comme les autres indicateurs et commandes.

Le nom MINI ne vient pas de nulle part, car l'espace intérieur est vraiment mini; on y trouve peu d'espace de rangement, et le coffre est utopique. Par contre, pour un couple ou une personne seule, une fois la banquette arrière abaissée, on peut s'en tirer pas trop mal. La MINI est victime de son héritage, elle n'est pas pratique outre mesure et n'offre à peu près pas de visibilité de tous les côtés, mais elle est belle !

Les sièges sont confortables et enveloppants permettant une position pour la conduite disons dynamique.