Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Sienna XLE AWD LTD 2007 : Essai

Toyota Sienna XLE AWD LTD 2007 : Essai

Par ,

Luxe, calme et gros sous

Vous souvenez-vous du film québécois Horloge biologique? Dans l'une des scènes, un père de famille achète une fourgonnette par obligation familiale, mais s'offre le volant gainé de cuir pour se donner une sensation de conduite sportive. C'est exactement ce à quoi sont confrontés régulièrement les représentants qui doivent vendre ce genre de véhicule, qui n'ont définitivement plus la cote.

La Sienna est disponible en version 2 et 4 roues motrices.

On trouve les fourgonnettes trop grosses, peu enivrantes à conduire et surtout, un peu trop pépère. En outre, l'automobiliste moderne préfère en ignorer le côté pratique. Ce sont les multisegments qui ont pris la relève avec leur forme un peu plus affirmée (lire ici, un peu moins familiale). Ce qui est bien dommage, puisque le segment des fourgonnettes offre encore de bien jolis véhicules, dont certains modèles d'une grande efficacité, n'en déplaise à mes confrères plus jeunes et plus fringants au volant.

Du nombre, la Toyota Sienna trône certainement en tête de liste, en raison notamment de sa qualité de finition, mais davantage parce qu'elle est la seule de la catégorie à proposer un système de traction intégrale. Il faut cependant accepter d'en payer le prix. Malgré un modèle de base abordable, le prix de la Sienna peut facilement franchir la barre des 50 000 $ avant taxes!

Familiale grand luxe
La justification d'un tel montant ne tient évidemment pas en quelques mots. La traction intégrale est disponible en option pour toutes les versions. À elle seule, elle vaut bien quelques sous. J'ai eu l'occasion de tester ce système dans une neige abondante. Peu importe les conditions routières, la Sienna intégrale a su se tirer d'affaire dans toutes les circonstances.

Mieux encore, les systèmes de traction asservie et de stabilité électronique ont été en mesure de jauger leurs interventions pour ne pas être trop intrusifs. Ce qui revient à dire qu'ils m'ont permis d'éviter le dérapage en gardant un bon contrôle de la puissance transmise aux roues.

Enfin, autre motif de hausse de prix en faveur de Toyota, le moteur. Le V6 de 3,5 litres est le plus puissant de sa catégorie, développant quelque 266 chevaux. C'est près d'une vingtaine de chevaux de plus que ce qu'offre son plus proche rival qu'est la Honda Odyssey. Dès que l'on enfonce la pédale à fond on sent le véhicule bondir vers l'avant sans hésitation. Les départs sont, par contre, plutôt bruyants.

Le V6 de 3,5 litres offre des performances dignes de mention.