Auto123.com - On vous guide du rêve à la route
Chevrolet

Chevrolet Canada

Chevrolet est la division de General Motors axée sur le rapport qualité/prix, elle qui propose une gamme complète de voitures, de camions et d'utilitaires. Malgré quelques lacunes qui ont fait surface au cours des dernières décennies, elle demeure l'une des marques les plus populaires en Amérique du Nord. L'année 2011 représente son 100e anniversaire.

Lire plus

La compagnie a en effet vu le jour en 1911 grâce à Louis Chevrolet et à William C. Durant. Sa première voiture, la Classic Six, est entrée en production un an plus tard. À la suite du départ de Louis Chevrolet en 1914, Durant a créé le fameux emblème à la croix qu'on retrouve encore aujourd'hui.

La 490, ainsi appelée en raison de son prix, est venue répliquer à la Ford Model T en 1915. Après deux ans, les ventes de la marque ont atteint le plateau des 125 000 unités et Chevrolet a introduit son premier moteur V8. Celui-ci a duré à peine deux ans, effectuant un retour seulement 36 ans plus tard.

Au terme de la Première Guerre mondiale, deux événements historiques se sont produits : la compagnie a été achetée par GM et la production d'un premier camion a débuté. En 1920, Durant a quitté son poste et GM a fait de Chevrolet sa division économique. Les ventes ont bondi à 480 000 unités en 1923 avec le lancement de la Superior. En 1927 et 1928, Chevrolet s'est hissée en tête de toutes les marques avec un total annuel excédant le million d'unités, position qu'elle a relativement conservée de 1930 à 1985.

La Roadster lancée en 1931 se détaillait à 475 $, ce qui en faisait le modèle le plus abordable de son histoire. Elle a été suivie du Carryall Suburban en 1935. À l'époque, les moteurs à six cylindres de Chevrolet se voulaient aussi puissants et plus économes d'essence que les V8 de Ford. Sans grande surprise, le 25 millionième véhicule construit par GM en 1940 portait la croix dorée.

Après un hiatus de quatre ans imposé par la Seconde Guerre mondiale (un temps consacré à la production de véhicules militaires), Chevrolet s'est remise à concevoir des voitures et camions à usage civil. En 1950, elle a lancé la Powerglide, qui a marqué la première application d'une boîte de vitesses automatique dans une automobile à prix économique. Cette année-là, Chevrolet a fabriqué pas moins de 2,1 millions de véhicules. Plusieurs modèles classiques ont vu le jour au cours de la décennie, incluant les Bel Air, Impala et Corvette à carrosserie en fibre de verre. En outre, le V8 à petit bloc a été créé en 1955, tandis que l'air climatisé et les camions à quatre roues motrices sont arrivés en 1958.

Chevrolet a continué sur sa lancée durant les années 1960. Il y a eu la controversée Corvair à moteur arrière refroidi à l'air de même que les Malibu, Nova, Chevelle, Corvette Sting Ray, Chevrolet Van, Camaro et Blazer 4x4. L'appellation SS pour les modèles haute performance a aussi commencé à se répandre.

Frappée par la crise énergétique des années 1970, GM a amorcé le développement de véhicules plus compacts alimentés par de plus petits moteurs, notamment les Vega, Chevette et Citation, sans oublier la Monte Carlo et la Caprice compactée. Pendant ce temps, les ventes ont totalisé plus de 3 millions d'unités – un sommet dans l'industrie.

Succédant à la Citation comme modèle Chevrolet le plus populaire, la Cavalier s'est amenée en offrant diverses configurations et versions. Puis, GM a conclu des ententes avec quelques manufacturiers étrangers afin de vendre leurs modèles sous ses propres bannières. Pensons à la Sprint (via Suzuki) et à la nouvelle Nova (via Toyota). Du côté des camions et utilitaires, le public a vu naître les S-10, Tracker (grâce à Suzuki), Astro et C/K.

L'année 1990 a été marquée par la venue de la berline Lumina et de la minifourgonnette APV, mais c'est la Corvette ZR-1 au V8 de 375 chevaux, développé en collaboration avec Lotus, qui a surtout retenu l'attention. Les coussins gonflables ont lentement mais sûrement fait leur incursion dans la gamme de Chevrolet. Pour ce qui est des nouveaux modèles lancés durant la décennie, notons la Caprice familiale, l'Impala SS, le Blazer à quatre portes, le Tahoe, la Venture (remplaçante de la Lumina Van) et l'Express (remplaçante de la Van). La compagnie a par ailleurs récupéré les Metro et Prizm de la marque Geo agonisante.

Le nouveau siècle a soufflé un autre vent de fraîcheur sur Chevrolet. Les Aveo, Cobalt et Colorado ont pris le relais des Metro, Cavalier et S-10, respectivement, pendant qu'une version réduite de l'Impala a remplacé la Lumina. La Caprice a fait ses adieux, alors que le VUS Equinox, la familiale HHR et la camionnette Avalanche ont joint la gamme.

Celle-ci comprend de nos jours la sous-compacte Sonic, la compacte Cruze, l'intermédiaire Malibu, la grande Impala, les familiales HHR et Orlando, les sportives Camaro et Corvette, les camionnettes Colorado et Silverado, les VUS Equinox, Traverse, Tahoe et Suburban ainsi que la Volt électrique à autonomie prolongée. Chevrolet demeure la division de General Motors axée sur le rapport qualité/prix.

Modèles de fin de série Chevrolet