Auto123.com - On vous guide du rêve à la route
Jeep

Jeep Canada

Depuis leur humble début en 1940 en tant que machines de guerre non éprouvées, les Jeep continuent à incarner l’esprit de liberté et de fierté qui les a propulsés au cœur de la Deuxième Guerre mondiale il y 70 ans. Aujourd’hui, Jeep offre une gamme de véhicules utilitaires pour civils destinés à la route comme les sentiers.

Lire plus

En 1940, on a confié à Willys-Overland et Ford le mandat d’améliorer le prototype de véhicule de reconnaissance de l’American Bantam Car Company, afin de combler le besoin urgent de l’armée américaine pour un 4x4 de reconnaissance léger, d’un quart de tonne, pour le terrain.

En un an, les plans pour un des véhicules les plus polyvalents et facilement reconnaissables au monde voient le jour. Produit de 1941 à 1945, le Willys MB (ou Ford GPW) lutte pour les régiments de l’infanterie américaine déployés autour du monde.

En 1945, à la fin de la guerre, Willys commence à produire le CJ (ou «Civilian Jeep») et le CJ-2A, un des premiers véhicules civils au monde à hériter de quatre roues motrices en usine, puis le CJ-3B en 1953.

Willys obtient la marque de commerce Jeep en 1950, sept ans après en avoir déposé la demande. Kaiser Motors achète Willys en 1953 et la rebaptise Willys Motor Company. On lance le modèle à ailes rondes CJ-5 en 1954 qui, incroyablement, perdurera jusqu’en 1983.

Le Jeep Wagonner pleine grandeur voit le jour en 1963 et reste de garde jusqu’en 1991, ne subissant que de légères mises à jour mécaniques entre-temps.

L’American Motors Corporation (AMC) achète Jeep en 1970. Le Jeep Cherokee (SJ), un VUS pleine grandeur construit sur un cadre classique, en est le premier produit, commercialisé de 1974 à 1983. Une version à grand empattement du CJ arrive deux ans plus tard, le CJ-7, en l’occurrence le premier modèle à profiter de la transmission intégrale Quadra-Trac. Il sillonne les routes pendant 10 ans.

On fabrique une version monocoque plus compacte du Cherokee (XJ) de 1984 à 2001, et la Comanche, sa sœur camionnette, de 1986 à 1992.

AMC met également au point le Grand Cherokee, qui ne voit pas le jour avant 1993, toutefois, quelque six ans après que Chrysler ait acheté AMC de Renault, en 1987.

Le Jeep pour civils redessiné et rebaptisé retontit plus tard cette année-là. Conservant les essieux moteurs avant et arrière, le nouveau Wrangler propose une voie plus large, une garde au sol légèrement réduite et un meilleur confort que son prédécesseur, le CJ-5. La nouvelle génération (1987 à 1995) est connue sous le nom de Jeep YJ, puis TJ de 1997 à 2006.

On lance des Grand Cherokee redessinés en 1999, 2005 (profitant notamment d’options comme le système Quadra-Trac II et des V8 Hemi de 5,7 et 6,1 litres) et 2011, où la nouvelle suspension entièrement indépendante en améliore le comportement routier.

On présente un Wrangler Unlimited (LJ) disposant d’un empattement allongé de 25cm en 2004, suivi d’un Rubicon Unlimited hors route en 2005. En 2007, on refond le Wrangler actuel et lui offre une nouvelle plateforme (JK), puis lui paye une cure de rajeunissement en 2010.

Le VUS compact Jeep Liberty succède au Cherokee en 2001 ici en Amérique du Nord, mais il conserve son nom sur d’autres marchés. On offre le Commander à 7 places de 2006 à 2010, tandis qu’on lance le Liberty de deuxième génération en 2007 aux côtés d’une paire de nouveaux multisegments, le Patriot et le Compass, dont seuls le style et la stratégie promotionnelle les distinguent.

La majorité de la gamme est redessinée pour 2011; elle comprend les compacts Compass, Patriot et Liberty, l’intermédiaire Grand Cherokee et, évidemment, le modèle à tout faire, le Jeep Wrangler passe-partout, en versions à deux portières et quatre portières Unlimited.

Modèles de fin de série Jeep