Mastretta MXT : S'en prendre à la Lotus Elise

Mastretta MXT : S'en prendre à la Lotus Elise
LOS ANGELES, Californie – C’est le châssis qui m’a accroché l’œil. Superbement sculpté en aluminium poli, il aurait pu passer à lui seul pour un objet d’art, ou encore une voiture sport ultraminimaliste de la trempe de l’Ariel Atom. J’ai senti l’envie irrésistible de m’arrêter pour admirer de plus près ce superbe exemple de travail automobile, marqué par le profond souci du détail et l’impressionnante ingénierie de la suspension avant.

Mastretta MXT châssis
C’est le châssis qui m’a accroché l’œil. Superbement sculpté en aluminium poli, il aurait pu passer à lui seul pour un objet d’art. (Photo: Lesley Wimbush/Auto123.com)

Un monsieur souriant m’accueille et m’explique que j’ai devant moi les entrailles d’une voiture sport fabriquée au Mexique, la Mastretta MXT. Il se présente : Carlos Mastretta, directeur général de l’entreprise de 24 ans auparavant reconnue pour ses microbus urbains. Ravi de parler de la minuscule deux-places, Mastretta, dont la fille étudie à l’Université de Vancouver, espère trouver des distributeurs pour la MXT au Canada.

Saluant la foule nord-américaine pour la première fois au Salon de l’auto de Los Angeles, la Mastretta MXT se pose clairement comme adversaire de la Lotus Elise. S’inscrivant dans la philosophie de l’illustre Colin Chapman, « simplifier, puis alléger », le coupé miniature pèse juste un peu plus de 950 kg et met l’accent sur les performances grâce à la « pureté du design ».

La MXT ressemble même à l’Elise, avec son large visage aux allures d’insecte et sa carrosserie basse et rebondie formée de plastique renforcé à la fibre de carbone. Son cockpit se veut par contre plus accueillant que celui de la Lotus, avec ses sièges moelleux en cuir, ses garnitures en Ultrasuede et ses gadgets comme l’interface Bluetooth, un GPS et une prise pour iPod… sans les larges seuils de portières qui nous obligent à monter les fesses d’abord.

Derrière le cockpit de la MXT niche un 2,0-litres turbo signé Ford, produisant 247 chevaux et 257 pi-lb de couple. Des chiffres modestes selon la norme actuelle des surpervoitures, mais ils suffisent pour catapulter ce poids plume de 0 à 100 km/h en 4,9 secondes. Afin de respecter les exigences nord-américaines, Mastretta devra par contre vendre la machine sans moteur ni boîte de vitesses au Canada et aux États-Unis, en tant que « voiture de fabrication spéciale ». Le client pourra alors y greffer les organes de son choix.

Vous serez peut-être intéressé d’apprendre que ce petit constructeur automobile assidu est celui-là même dont on s’est moqué à l’émission Top Gear, ses animateurs ayant fait scandale avec leurs commentaires méprisants et racistes sur le peuple mexicain.

Mastretta MXT moteur
Derrière le cockpit de la MXT niche un 2,0-litres turbo signé Ford, produisant 247 chevaux et 257 pi-lb de couple. (Photo: Lesley Wimbush/Auto123.com)

By Lesley Wimbush,

Pas de commentaire