Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

224 cylindres

224 cylindres

Par ,

J’ai eu récemment la chance de monter à bord d’un véhicule propulsé par pas moins de 224 pistons, développant un total de 32 000 chevaux.

Bien qu’il s’agisse maintenant d’une pièce de musée, immobilisée au Evergreen Aviation Museum de McMinnville en Oregon, le véhicule en question a accompli au moins un vol, sur une distance de 1,6 km (1 mille), à une altitude de 21 m (70 pieds), atteignant une vitesse de 217 km/h (135 m/h) en 1947.

Bien sûr, je parle ici du Hughes H-4 Hercules, véritable bateau volant plus connu sous le nom de Spruce Goose; cet aéronef – un des plus imposants jamais construits – développé par le célèbre Howard Hughes, aviateur chevronné, et Henry J. Kaiser.

Hughes H-4 Hercules
Photo: Rob Rothwell

À l’époque, la Seconde Guerre mondiale faisait rage et les États-Unis cherchaient un moyen efficace de transporter leurs troupes, 750 soldats à la fois, ou son matériel militaire comme ses tanks. Incroyablement, le Spruce Goose est construit de bois, étant donné la rareté des métaux et particulièrement de l’aluminium, en temps de guerre.

Malgré son surnom, Spruce Goose, le H-4 Hercules n’est composé qu’à 4 % de bois d’épinette. Il était plutôt fabriqué en grande partie de contreplaqué et de résine. Sans rien enlever à cette impressionnante structure de bois, ce sont les moteurs – des Pratt & Whitney R-4360 à 28 cylindres – qui m’ont vraiment renversé.

Chacun compte sept bancs de quatre cylindres, décalés les uns des autres pour permettre une meilleure circulation de l’air pour le refroidissement. Les deux derniers bancs devaient être refroidis à l’eau, vu le peu d’air qui se rendait jusque-là.

Comment on s’y prenait pour faire ronronner simultanément 224 cylindres alimentés par carburateur? Je n’en ai pas la moindre idée. Est-ce que ça se remarque un, deux ou douze cylindres qui ne détonnent pas? Surtout que vu son énorme masse – 180 000 kg ou 400 000 lb – il fallait la pleine puissance au Spruce Goose pour s’arracher de la surface de l’eau et s’envoler.

De l’intérieur, le ventre du Hercules H-4 est complètement déconcertant d’immensité. Un spécimen rare dans l’histoire de l’aviation américaine.

La guerre terminée, le Spruce Goose est devenu obsolète très rapidement. Tant et si bien qu’il n’est jamais entré en production. Tristement, on l’a tassé dans un coin, où il a ramassé la poussière sans plus jamais voler.

Dans mes souvenirs, je ne peux trouver aucun véhicule surpassant les 224 cylindres du Spruce Goose. Et vous?

Hughes H-4 Hercules vue de l'intérieur
Photo: Rob Rothwell




Photo:
UNLV Librairies Digital Collections