Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Alexandre Tagliani : Le dernier des Mohicans

Par ,

Ce fut très réjouissant de voir Alexandre Tagliani terminer l'épreuve d’IndyCar de St-Petersburg en 6e position, quand on sait les efforts qu'il a dû déployer pour pouvoir demeurer encore en sport automobile nord-américain de haut niveau.

Car de nos jours, être pilote et, de surcroît canadien, au départ d'une épreuve IndyCar ou NASCAR - est devenue une rareté qui tient véritablement du miracle.

Tagliani a d'autant de mérite qu'il a obtenu un volant pour toute la saison. Son compatriote Paul Tracy, s'il est chanceux, (j'insiste sur le mot chanceux) pourra peut-être participer aux 500 Milles d'Indianapolis et aux épreuves en sol canadien, si ses commanditaires le veulent bien.

Un peu à l'instar du héros du roman de Fenimore Cooper, Tagliani deviendra-t-il « Le dernier des Mohicans »?

Force est de constater que la relève canadienne, pleine de talent sans aucun doute, doit se contenter bien souvent de faire du surplace en attendant qu'un jour une occasion s'offre à eux de faire le saut.

James Hintchcliffe, et Philip Major, tous deux en Indy Lights cette saison, en sont un exemple éloquent alors qu'ils doivent constamment faire du surplace, accepter des volants dans des séries de développement avec le mince espoir de gravir un jour l'ultime échelon.

Plus triste encore, n'oublions pas non plus le double champion de la série NASCAR Canadian Tire, Andrew Ranger, qui voit son avenir fortement hypothéqué en raison de la perte de ses appuis financiers.

Profitons du passage de Tagliani en IndyCar cette saison et espérons que Tracy pourra encore faire un dernier tour de piste, car l'avenir risque de ne pas gâter les amateurs canadiens qui voudraient soutenir les leurs sur les grilles de départ.