Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Bavarois et non britannique

Bavarois et non britannique

Par ,

N'est-il pas merveilleux lorsqu'une compagnie automobile à la riche tradition de course ainsi qu'aux bolides et aux exploits légendaires permet au grand public de contempler de près l'excellence de ses créations? Qui ne voudrait pas côtoyer des machines aussi exceptionnelles et célèbres que la McLaren F1 GTR à moteur BMW, par exemple?


Lors du Grand Prix du Canada, à Montréal, le constructeur bavarois BMW a suscité énormément d'attention à l'extérieur du Centre Bell en aménageant une vaste aire d'exposition où propriétaires et amateurs pouvaient exposer et admirer leurs voitures de collection. À l'exception des cinq bolides de course mythiques en vedette (j'y reviendrai plus tard), la cour était remplie de modèles de particuliers, leurs propriétaires s'étant inscrits par l'entremise du Concours BMW.

Moins d'une heure après l'ouverture du concours (sur Internet), une centaine de propriétaires de BMW avaient soumis leur nom dans l'espoir de pouvoir exposer leur voiture. Il était également possible de s'inscrire sur place la journée même. Et pour tous ceux qui préféraient garder leur précieuse bagnole garée dans un endroit de leur choix, le stationnement était gratuit.

Il y avait des BMW pour tous les goûts -- d'une exclusive Z8 à une Série 3 hautement modifiée comportant des ailes papillon -- et pour toutes les générations -- incluant une rare Série 8 à moteur V12 ainsi que les toutes nouvelles M6 coupé et cabriolet.

Mais le fait saillant de l'exposition a probablement été l'hommage qu'a rendu BMW à ses grands bolides de course maintes fois champions. Les visiteurs pouvaient presque toucher les légendes que sont ladite McLaren F1 GTR, la March GTP, la M3 GTR, la M1 Procar et la 3.0 CSL.

La première a sans doute été la plus impressionnante de toutes. La grande majorité des amateurs n'auront jamais la chance d'admirer en personne la version «civile» de cette machine de plusieurs millions, encore moins la bête originale au V12 de 6,0 litres et 600 chevaux. Plusieurs ont ressenti des frissons sur tout leur corps en entendant le colossal moteur prendre vie, le son de ses quatre embouts d'échappement ricochant sur les édifices voisins. Bref, le public avait la chance non seulement d'admirer mais aussi d'apprécier et de vivre l'excellence. Rappelons que la McLaren F1 GTR a réussi, grâce à sa prodigieuse motorisation signée BMW, à remporter les 24 Heures du Mans, le 1000 kilomètres de Suzuka et les 4 Heures de Silverstone.