Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du BMW 330e 2022 : 3200 km en Série 3 hybride, version Touring, 2e partie

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

Auto123 met à l’essai la BMW 330e 2022, version Touring! Aujourd’hui, le deuxième de deux volets de notre périple européen.

À voir aussi : Essai du BMW 330e 2022 : 3200 km en Série 3 hybride, version Touring, 1ère partie

Pas d’stress
L’avantage d’avoir un véhicule hybride rechargeable est de pouvoir l’utiliser juste comme un véhicule hybride sans stresser pour la recharge. Durant notre séjour, nous avions essayé à plusieurs reprises de tester les bornes de recharges françaises sans jamais réussir à nous y brancher. Pas parce qu’il n’y en a pas assez, mais tout simplement parce que le nombre de véhicules électriques étant important, les bornes de recharge sont plus sollicitées.

Ainsi, à plusieurs reprises nous nous sommes retrouvés devant des bornes hors d’usage ou encore qui chargeaient déjà un véhicule. Nous avions alors appris que ces bornes ne pouvaient charger deux véhicules en même temps. Nous devions donc attendre notre tour.

Heureusement, nous pouvions alors compter sur notre énergie fossile pour nous échapper. En revanche, lorsque nous avions la chance de nous recharger, nous pouvions facilement circuler en ville en mode tout électrique; lorsqu’il n’y avait plus d’énergie stockée dans la batterie, le moteur thermique prenait le relai sans aucune intervention de la part du conducteur. C’est ce qui rendait l’opération très facile, car nous laissions l’ordinateur gérer le tout.

Si, dans la journée, alors que nous roulions essentiellement 80 km en ville, l’ordinateur de bord indiquait 3,2 L/100 km, le reste du temps, avec les limites de vitesse plus élevées en France, notre consommation était légèrement supérieure à 8,0 L/100km. Ce qui est pas mal pour un véhicule de 300 chevaux à quatre roues motrices, avec quatre personnes à bord.

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

BMW 330e 2022, section avant, phare
Photo : Auto123.com
BMW 330e 2022, section avant, phare

Les phares adaptatifs
Un autre point que nous avions également beaucoup aimé et redécouvert, le système de phare adaptatif au laser qui équipait notre véhicule. Nous l’avions déjà utilisé sur d’autres véhicules BMW au Canada, mais assurément nous ne l’avions pas utilisé de manière intensive comme en France. Du moins, si nous avions noté cette particularité auparavant, nous avions clairement sous-estimé son efficacité.

Dans ces conditions d’essai, le soleil se couchant très tôt, vers 16h30, nous utilisions beaucoup plus souvent ceux-ci dans des environnements parfois très peu éclairés. Or, ces phares au laser ont, selon BMW, un faisceau lumineux qui est dix fois plus intense que des lumières à DEL ou au Xénon pour une portée de 530 mètres. Associée à la technologie Dynamic Light Spot, une caméra infrarouge permet de détecter un piéton, un animal ou un objet sur la route jusqu’à 100 mètres de distance et de pointer un faisceau laser pour l’illuminer. En gros, il met l’accent sur le danger présent sur la route.

Cette technologie est également secondée par le système Selective Beam qui lui, détecte les véhicules qui arrivent en face ou qui nous précèdent pour ne pas les éblouir. On voyait clairement la zone d’ombre qui se formait sur le véhicule qui arrivait en face tout en éclairant plein phare les autres zones. Cette technologie qui se détaille à 1500 $ au Canada en vaut vraiment la peine.

BMW 330e 2022, avant
Photo : Auto123.com
BMW 330e 2022, avant

Les prix
On pense souvent que les véhicules allemands coutent moins cher de l’autre côté de l’Atlantique. Eh bien, avec cette BMW 330e, c’est tout le contraire. Notre modèle européen revenait tout équipé à 76 000 euros. La voiture comptait beaucoup d’options, mais pas toutes. Il manquait par exemple un toit ouvrant panoramique (qui arrive très souvent au Canada de série), les sièges ventilés et quelques autres petites options souvent proposées au Canada.

C’est simple, en reconfigurant le même véhicule au Canada – ou du moins une berline 330e et non une version Touring –, nous sommes arrivés à 76 441 $, taxes et frais de livraisons compris. Oui c’est cher, mais l’idée préconçue que les véhicules allemands coutent moins cher en Europe en prend un coup.

Nous avons voulu refaire l’exercice et avons configuré une 530e xDrive et pris soin de sélectionner les mêmes options dans les deux configurations. Encore une fois, au Canada une 530e xDrive arrivait à 78 881 $ taxes et livraisons incluses, alors qu’en France le véhicule coûte 68 000 euros, soit environ 93 000 $ en coupures canadiennes. Ainsi, à modèle équivalent, il est plus intéressant d’acheter une BMW au Canada plutôt qu’en Europe.

Nous faisons également le même exercice avec des modèles d’entrées de gamme ici et en France par exemple. Si nous voulons mettre la main sur une Série 3 au Canada, on va débourser 55 121 $ pour une 330 de base à deux roues motrices. En France, la plus petite Série 3 est la 318i développant 156 chevaux. Si vous ignorez totalement le carnet d’option, elle vous reviendra à 40 100 euros, soit un peu plus de 55 400 $ en fonds canadiens.

BMW 330e 2022, arrière
Photo : Auto123.com
BMW 330e 2022, arrière

Conclusion
Durant nos vacances en famille, nous avons parcouru plus de 3 000 km entre l’Alsace et la Bretagne. La route au volant de cette 330e Touring s’est passée sans encombre. Même la longue route qui nous séparait de Saint-Malo (900 km avalés en près de 10 h) n’a pas suffi à épuiser les occupants. La voiture aidée de ses pneus Continental WinterContact était extrêmement stable sur chaussée humide, mouillée et même sur les chemins de terre détrempée.

La suspension un peu raide sur route cabossée était en revanche des plus confortables lorsque la route était parfaitement lisse; soit la majeure partie du temps. Un véritable plaisir que de rouler en voiture allemande sur des autoroutes, des routes nationales et secondaires qui sont en parfait état.

La voiture ne fait qu’un avec l’asphalte et si pour une raison ou autre un freinage d’urgence doit être appliqué, la voiture même si on roule à 130 km/h s’immobilise en ligne droite comme si vous rouliez à 70 km/h. Bref, cette petite Série 3 nous a beaucoup plu. Même, si au début de notre voyage, nous pensions souffrir à quatre dans cette petite Béhème sur les longs trajets, nous nous sommes vite aperçu que les deux ados, l’un de 6’ et le second de 5’10, ne souffrait pas d’un manque de place. Certes, les accès sont difficiles, car la voiture est basse, mais une fois installée, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière, les corps trouvent vite leur place.

Photos :Auto123.com
Photos de la BMW 330e Touring 2022