Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Cellulaire au volant : 4 points d’inaptitude, est-ce assez sévère?

Cellulaire au volant : 4 points d’inaptitude, est-ce assez sévère?

Le ministre des Transports du Québec, Robert Poëti, a décidé de hausser le ton face à l’utilisation du cellulaire au volant, faisant passer dès le 23 avril prochain le nombre de points d’inaptitude de 3 à 4. L’amende associée à cette infraction demeure la même, à savoir de 80 à 100 dollars. Si un point de plus ou de moins ne fait pas une grosse différence pour la majorité d’entre nous, il en sera tout autrement pour les jeunes conducteurs avec un permis probatoire, qui n’en compte que 4.

Si le geste posé par le ministre Poëti est louable en soi, je pense qu’il aurait pu aller plus loin et imposer une amende plus salée. Pourquoi? Simplement parce que le nombre d’infractions ne cesse d’augmenter depuis 2008 et que les nombreux messages de sensibilisation de la SAAQ n’atteignent pas leur cible. De 11 485 constats d’infraction en 2008, ce nombre est passé à 63 979 en 2012 et à 66 660 en 2014, c’est carrément aberrant!

On ne le dira jamais assez, parler au téléphone ou texter en conduisant (de même que se raser ou se maquiller!) est dangereux, imbécile et égoïste. Vous connaissez les risques associés au fait d’utiliser votre cellulaire en conduisant et êtes conscients que vous pouvez avoir un accident, voire perdre la vie? Soit. Mais est-ce nécessaire de mettre en danger celle des autres? Sur son site Internet, la SAAQ persiste et signe : lire un message sur son téléphone à une vitesse de 90 km/h, c'est comme traverser un terrain de football les yeux fermés. Conduiriez-vous à cette vitesse avec un bandeau sur les yeux? Si vous répondez oui à cette question, vous me direz quel jour vous comptez réaliser l’expérience pour que je ne prenne pas la route à ce moment-là!

Selon moi, conduire en textant ou en parlant au téléphone est aussi risqué, voire davantage, qu’un grand excès de vitesse; j’aurais donc imposé une sanction similaire à celle donnée lorsqu’un automobiliste roule à une vitesse supérieure à 60 km/h de la limite permise, soit 10 points d’inaptitude et 630 dollars. Encore là, je suis gentille, car les grands excès de vitesse sur l’autoroute peuvent aller jusqu’à 2000 $ et 36 points d’inaptitude…

Je crois qu’avec 10 points en moins et une amende équivalant bien souvent à une fois leur salaire hebdomadaire, les gens réfléchiraient plus avant de texter leurs proches pour leur dire qu’ils arrivent dans 10 minutes. J’ai 3 enfants qui font partie de la génération qui a un appareil intelligent greffé dans la paume de la main, dont un en âge de passer son permis de conduire; si mon fils est relativement sensibilisé à la chose, d’autres usagers de la route – et peut-être même ses amis – ne le sont pas.

Quelle serait votre réaction si un de vos proches était blessé ou tué par un automobiliste qui faisait usage de son cellulaire au volant? Seriez-vous plus clément à son endroit, car il ne faisait « qu’ » utiliser son téléphone et que c’est moins grave que s’il avait roulé à tombeau ouvert sur l’autoroute? Probablement pas. Et les autres automobilistes auront certainement la même réaction envers le chauffeur qui aura fauché la vie d’un des leurs… faites-vous partie de ceux qui pourraient être cet automobiliste fautif?

Et vous, croyez-vous que la loi est assez sévère envers les gens qui utilisent leur cellulaire au volant?