Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chevrolet Silverado / GMC Sierra 1999-2006 : occasion

Chevrolet Silverado / GMC Sierra 1999-2006 : occasion

Par ,

Les camionnettes GM de nouvelle génération sont arrivées en grande pompe chez les concessionnaires canadiens. Or, vous songez peut-être à économiser de l'argent en cherchant une bonne aubaine sur un modèle usagé de la génération précédente. Après tout, un grand nombre de camionnettes ayant rendu de loyaux services seront bientôt échangées contre les nouveaux modèles.

Vous pourriez dénicher une aubaine sur un Silverado bien rodé.

Les Chevrolet Silverado et GMC Sierra sont depuis longtemps des véhicules de choix pour les vaillants Canadiens qui ont besoin de plus qu'un simple moyen de transport. Certains doivent remorquer, d'autres effectuent des livraisons ou s'aventurent en dehors des sentiers battus. Quelles que soient leurs exigences, GM a fait en sorte qu'ils trouvent le Silverado ou le Sierra qui leur convient.

Un camion pour tous
Deux ou quatre roues motrices, six ou huit cylindres, caisse longue ou courte, cabine régulière, allongée ou double... le choix de configurations est varié. Mais ce n'est pas tout. Le constructeur offrait également des versions à l'équipement exclusif pour répondre à des besoins spécifiques: Denali, C3 et SS, par exemple. Cette dernière était une version dite de haute performance.

Les motorisations disponibles incluaient un V6 de 4,3 litres (200 ch.), un V8 de 4,8 litres (255-269 ch.) ainsi qu'un V8 de 5,3 litres (270-310 ch.). N'oublions pas le V8 de 6,0 litres des modèles Heavy Duty (séries 2500 et 3500). Le moteur de 5,3 litres était seulement compatible avec une transmission automatique, alors que les deux moteurs inférieurs pouvaient être jumelés à une boite manuelle à cinq rapports. Ici, la combinaison du levier et de la pédale d'embrayage se montre étonnamment légère et rapide pour une camionnette. C'est un plaisir d'enchaîner les rapports.

Un bijou rare
Le camion sur la photo est un modèle 4x4 2002 avec V8 de 4,8 litres et boîte manuelle. Il comportait uniquement l'équipement de base, dont un plancher en caoutchouc pouvant être lavé avec un arrosoir de jardin. Quand on parle d'une camionnette de travail, en voici un bel exemple. Je n'ai décelé aucun signe de rouille ou d'usure importante. Par surcroît, le roulement est silencieux et confortable, voire relaxant, et la consommation d'essence est raisonnable.

V8 Vortec de 5,3 litres (à essence)

J'ai parlé à un propriétaire de Silverado, Craig Mackinnon, et voici ce qu'il m'a dit: «Je trouve qu'il est plus confortable que le Ram et le F-150, surtout pour moi qui suis assez grand. J'ai aussi entendu dire que le Silverado était le moins énergivore du groupe; en tout cas, je suis très impressionné par l'économie d'essence du mien.»

Après quelques calculs, j'en suis arrivé à une moyenne de 10,5 L/100 km pour mon modèle d'essai, ce qui n'est pas si mal pour un V8.