Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chronique Bruno Spengler: Déception de fin de saison

Chronique Bruno Spengler: Déception de fin de saison

Par ,

Le pilote québécois Bruno Spengler livre exclusivement aux lecteurs d'Auto123.com ses impressions et commentaires. Spengler est pilote officiel de l'écurie Mercedes-Benz en championnat DTM de voitures de tourisme.

Bonjour à tous,

Comme vous le savez, je sors d’un week-end difficile à Valencia. Septième, ce fut insuffisant pour empêcher Martin Tomczyk, mon rival pour le titre, de s’assurer la victoire au championnat avant même la finale à Hockenheim, grâce à la troisième place qu’il a décroché dimanche en Espagne.

Bruno Spengler Mercedes DTM 2011
Bruno Spengler en compagnie de Norbert Haug. (Photo: DTM)

Je suis évidemment déçu, mais, honnêtement, ce n’est pas à Valencia que j’ai perdu le titre. En fait, on a manqué de réussite. À Brands Hatch, lors de la 7e manche de la saison, nous avons déjà écopé d’une pénalité assez sévère pour avoir utilisé des pneus non marqués en essais libres. C’était une erreur, mais la sanction était tout de même sévère, cela nous a coûté deux places de pénalité sur la grille de départ.

Puis, il a plu en course, et nous n’étions pas performants dans ces conditions : je n’ai pu faire mieux qu’accrocher la 7e place là-bas. Je perdais du même coup la tête du championnat pour un petit point, alors que Tomczyk s’imposait.

Mais c’est plutôt à Oschersleben que j’ai perdu gros. Cette fois encore, il pleuvait, mais la voiture était compétitive. Déjà, au départ, Scheider a tenté de me sortir, il n’a pas réussi mais il m’a tout de même percuté assez violemment au départ.

Ensuite, j’étais en mesure de marquer des gros points, probablement ceux de la deuxième place, et reprendre la tête du championnat quand cette rupture d’amortisseur m’a contraint à l’abandon. Dur à encaisser, mais ce sont les aléas du sport automobile. Dès lors, avec neuf points de retard au classement à deux courses de la fin, cela s’annonçait compliqué pour le titre.

Bruno Spengler Mercedes DTM 2011
L'abandon de Spengler sur bris d'amortisseur. (Photo: DTM)

À Valencia, nous avons eu du mal à trouver les bons réglages sur la Classe C, que ce soit en qualifications ou en course. Les Audi étaient plus performantes, ce fut un week-end difficile pour Mercedes dans l’ensemble.

En partant 12e, je n’avais plus grand-chose à perdre, mais le problème était également que les premières positions étaient occupées par les Audi, hormis la Mercedes de Gary Paffett. Une fois que Tomczyk a passé Gary au départ, il avait le champ libre et ses équipiers l’ont aidé à remonter.