Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La Shelby GT500 2020 aura des composantes de freins issues d’une imprimante 3D

La technologie à imprimante 3D est en train de se multiplier à travers diverses industries et celle de l’automobile n’y est pas étrangère. Les coûts reliés à cette dernière chutent tranquillement et de plus en plus de constructeurs s’intéressent à ses bienfaits.

Vous pouvez inscrire le nom de Ford sur cette liste, mais vous serez peut-être surpris d’apprendre que ça ne date pas d’hier. En fait, Ford a fait l’acquisition de sa première imprimante 3D, la troisième qui avait été conçues à l’époque, en 1988. Aujourd’hui, l’entreprise en possède 90.

Ce qui est intéressant, c’est de savoir que 23 d’entre elles travaillent présentement à la fabrication de deux composantes de freins qui feront leurs débuts sur la Shelby GT500 2020 qui doit être présentée au prochain Salon de l’auto de Détroit, en janvier 2019.

Fait étonnant, cette dernière ne sera pas la première Ford à utiliser une pièce produite par une imprimante 3D. En Chine, une version régionale du F-150 Raptor voit son intérieur mettre à profit une pièce fabriquée par une imprimante 3D. Au Michigan, ces machines du XXIe siècle contribuent au contrôle de la qualité de la fabrication du nouveau Ford Ranger.

Des constructeurs comme Mercedes-Benz et Porsche travaillent aussi avec cette technologie.

Pour en revenir à Ford, mentionnons qu’elle collabore également avec 10 compagnies d’imprimantes 3D afin de développer des applications qui pourront être intégrées à la fabrication de futurs véhicules. La firme américaine a expliqué qu’une de ces dernières pourrait lui permettre d’économiser deux millions de dollars annuellement.

Verra-t-on, un jour, une voiture être imprimée ? Si la chose semble farfelue aujourd’hui, il faudra apprendre à ne jamais dire jamais avec la technologie. Depuis le début du siècle actuel, sa progression est exponentielle dans bien des domaines.

Quant aux pièces de la Shelby, nous en saurons davantage lors du dévoilement du modèle en janvier. Vous pouvez être certains que nous aurons l’occasion d’y revenir.

Retour à la page d'accueil