Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

D'accidents et d'assureurs

D'accidents et d'assureurs

Par ,

Vous voilà donc bien assis dans votre voiture, faisant tranquillement votre p’tite affaire à un feu rouge en attendant qu’il passe au vert, quand bam! vous vous retrouvez tout d’un coup au beau milieu de l’intersection. C’est quoi çà ? Et vous réalisez que vous venez de vous faire emboutir. Super.

En tant que citoyen avisé, vous garez votre voiture (si possible) sur le bord de la rue après avoir évalué la situation et parlé brièvement aux autres parties concernées. Prêt à faire face à toute éventualité, vous brandissez un formulaire de déclaration d’accident d’une main et en tendez un deuxième au conducteur fautif de l’autre. Vous les remplissez en bonne et due forme, puis il ne reste qu’à faire le terrible appel : il faut aviser votre assureur.

D'accidents et d'assureurs

Terrible, parce que la plupart des gens se montrent presque contrits quand ils appellent le gros méchant assureur pour faire une réclamation. L’agent à l’autre bout de la ligne sait très bien dans quel état d’esprit se trouve l’assuré, et il l’exploite au maximum. On leur a appris comment nous manipuler pour qu’on fasse ce qu’ils veulent, même si c’est nous qui payons la prime.

Presque immédiatement, ils nous suggèrent des « ateliers recommandés » ou des « réseaux de centres de réparation » et nous fichent la trouille à coups de « garanties », de « qualité » et de « service ». En réalité, ils tentent de réduire les coûts et de prendre le contrôle de la situation.

En tant que « client » , vous avez le droit de choisir l’atelier de réparation que vous voulez. Beaucoup d’entre nous connaissent quelqu’un de confiance, et si nous croyons que son garage est la meilleure place pour notre voiture bien-aimée, nous sommes en plein droit de l’envoyer là.

Si vous décidez d’exprimer vos désirs, l’agent au bout de la ligne jouera sans doute la carte de l’annulation de la garantie. En vérité, c’est uniquement l’atelier qui rend le service qui est responsable de garantir la qualité du travail. L’assureur n’a pas un seul mot à dire.

C’est fou, quand on y pense. On donne notre argent durement gagné à la sueur de notre front à des entreprises en qui nous ne pouvons pas faire confiance.

N’oubliez pas : chaque fois que vous payez pour quelque chose, vous avez le dernier mot.