Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

DaimlerChrysler Canada et les TCA parviennent à établir la structure d'une convention collective préliminaire

DaimlerChrysler Canada et les TCA parviennent à établir la structure d'une convention collective préliminaire

Par ,

DaimlerChrysler Canada et le Syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA) sont parvenus à établir la structure d'une convention collective préliminaire. Cette convention vise à attirer de nouveaux investissements dans la région de Windsor et aborde d'autres questions essentielles, soulevées lors de la négociation collective de 2002. L'offre économique repose sur le modèle de convention ratifiée avec General Motors du Canada. Ford du Canada a adopté ce modèle par la suite.

Ed Brust, président du conseil, président et chef de la direction de DaimlerChrysler Canada, a déclaré que la convention permettra de créer un nombre important d'emplois dans la région de Windsor vers la fin de 2005.

En outre, la Société a mentionné la création de 660 nouveaux emplois l'an prochain, en liaison avec le lancement du tout nouveau véhicule Chrysler Pacifica 2003 et avec les modifications apportées au modèle actuel des minifourgonnettes construites à l'usine de montage de Windsor, en Ontario. L'investissement réalisé dans la région de Windsor permettra de minimiser l'effet de ces modifications sur la situation des employés, vu l'arrêt progressif de la production à l'usine de montage de Pillette, en Ontario, et dont la fermeture est prévue pour la fin de 2003.

La convention préliminaire, que les membres des TCA doivent maintenant ratifier, représente le point culminant d'un grand projet d'investissement, a précisé Phil Bezaire, vice-président des ressources humaines, DaimlerChrysler Canada. "Durant les trois années que durera cette convention, nous investirons 2,6 milliards $CA dans nos entités canadiennes, exclusion faite du nouvel investissement réalisé dans la région de Windsor", a-t-il ajouté. "Cet investissement démontre notre engagement à l'égard du Canada et des collectivités où nous avons établi nos installations."

"Nous sommes satisfaits d'avoir pu trouver des solutions convenables en nous fondant sur notre relation de longue date, et ce, malgré un environnement commercial extrêmement concurrentiel", a conclu M. Brust.