Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

D'anciens concessionnaires GM trompés par...GM?

D'anciens concessionnaires GM trompés par...GM?

Par ,

D’anciens concessionnaires GM de l’Ontario, de l’Alberta et de l’Île-du-Prince-Édouard accusent GM Canada de les avoir induits en erreur et trompés lors de la restructuration du réseau de concessionnaires au pays lors de la crise financière de 2009.

Par l’intermédiaire de leur avocat, David Stern, ils affirment que le constructeur a fait fi des lois provinciales en vigueur qui prévoient une obligation pour toute entreprise d’aviser ses franchises 14 jours avant de procéder à des fermetures. Or, GM aurait affirmé à ses concessionnaires qu’ils pourraient profiter d’une compensation si et seulement si ils parvenaient à une entente dans les 6 jours suivant l’annonce de la fermeture.

Toujours selon monsieur Stern, le constructeur voulait fermer certains de ses points de vente pour éviter de devoir se mettre sous la loi de protection des faillites. Les anciens concessionnaires estiment donc qu’ils ont été trompés par GM Canada et lui réclament 750 millions de dollars de compensations, moins celles déjà versées par le constructeur. De même, la firme d’avocats Cassel Brock avait été mandatée pour représenter GM… alors que ces avocats représentaient déjà les concessionnaires et le constructeur dans une autre affaire, ce qui place GM en conflits d’intérêts.

Là où les choses se corsent, c’est que GM Canada poursuit elle-même ses anciens franchisés pour pouvoir récupéré ces sommes déjà versées, même si cela contrevient aux ententes conclues en 2009. De même, le constructeur balaie les allégations de ses anciens concessionnaires.

Bref, un grain de sable de plus dans l’engrenage passablement amoché de GM cette année…

Source : auto.lapresse.ca