Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Décès de l'inventeur de l'automobile à vapeur le 2 octobre 1804

Décès de l'inventeur de l'automobile à vapeur le 2 octobre 1804

Par ,

Nicolas-Joseph Cugnot, ingénieur français ayant inventé le premier véhicule à vapeur, est décédé à Paris le 2 octobre 1804. Le fardier d’artillerie, équipé d’une machine à vapeur de 2 cylindres, a été réalisé entre 1769 et 1771. Le véhicule existe toujours et est exposé au musée des arts et métiers de Paris.

L’idée de construire un tel véhicule lui serait venue alors qu’il était dans l’armée et qu’il observait les chevaux qui déplaçaient de lourdes pièces d’artillerie et a voulu trouver une solution de remplacement à la traction animale.

Le véhicule, d’une longueur de 7,25 m et d’une largeur de 2,19 m, pèse 2,8 tonnes à vide et jusqu’à 8 tonnes. La marmite, servant de cuve d’eau, ne fait pas moins de 1,5 m de diamètre. Surnommé le chariot à feu, il s’agit du premier véhicule qui a été en mesure de transporter un humain.

Lorsque l’eau dans la marmite atteint le point d’ébullition, la vapeur est transmise à 2 pistons et entraîne la roue avant. En raison de son poids important, le véhicule ne pouvait se déplacer à plus de 4 km/h. Demeuré à l’état de prototype en raison de ses capacités limitées, le chariot de feu n’a pas connu le succès escompté.

Une copie réalisée par des étudiants de l’École des Arts et Métiers ParisTech et présentée au Mondial de Paris en 2010, a permis de démontrer que les calculs effectués par Cugnot pour réaliser son prototype étaient exacts.

Photo: Wikipedia