Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Des voitures intelligentes qui évitent les accidents

Des voitures intelligentes qui évitent les accidents

Par ,

L’objectif est simple : les voitures de demain doivent carrément pouvoir éviter les accidents. De nombreuses voitures contemporaines sont déjà tellement intelligentes qu’elles avertissent le conducteur ou freinent simplement d’elles-mêmes afin de prévenir un accident.

Avez-vous déjà été si fatigué derrière le volant que vous avez manqué de vous endormir? Si oui, vous n’êtes pas seul.


Les conducteurs somnolents causent beaucoup d’accidents partout au monde. Il est parfois difficile d’établir si c’est un conducteur fatigué qui a causé l’accident, et la véritable ampleur du problème est ainsi grandement sous-estimée. Il est cependant clair que les conducteurs somnolents représentent un problème de sécurité routière important… et mondial.

Selon la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), environ 100 000 accidents sont causés par des conducteurs endormis au volant uniquement aux États-Unis. Environ 1 500 conducteurs et passagers meurent à la suite de ces accidents et environ 70 000 sont blessés.

En Europe, la situation est semblable. Les statistiques de la société d’assurance allemande GDV démontrent qu’environ 25 % de tous les accidents mortels sur l’autobahn sont causés par des conducteurs fatigués ou somnolents.

Les accidents à l’extérieur des villes sont plus courants

Les accidents reliés à la fatigue arrivent plus souvent à l’extérieur des villes que les autres accidents simples, et un peu plus de 70 % de tous les accidents reliés à la fatigue surviennent sur des routes où la limite de vitesse est entre 70 et 110 km/h (selon Anna Anlund, VTI, le Swedish National Road and Transport Research Institute, en Suède).

Volvo Cars a mis au point une technologie qui avertit un conducteur somnolent bien avant qu’il ne s’endorme derrière le volant. Il s’agit du dispositif Driver Alert Control, qui détermine immédiatement si la voiture est maîtrisée en surveillant comment elle se déplace entre les lignes peintes sur la route.

Driver Alert Control est destiné surtout aux situations où le risque de perte de concentration est à son plus élevé et où un accident aurait de graves conséquences. Il peut s’agir par exemple d’une ligne droite facile à parcourir, un bout de route monotone où le conducteur est détendu et où le risque qu’il s’endort est plus élevé.

La distraction est une autre cause commune d’accidents : un téléphone cellulaire qui sonne soudainement, ou un conducteur qui tente de retrouver un objet qu’il a échappé. Selon la NHTSA, les conducteurs distraits provoquent 40 % de tous les accidents où la voiture quitte la chaussée.

Quitter la chaussée : un accident souvent mortel
Ce type d’accident compte pour un peu plus de 20 % de tous les accidents et près de 40 % de tous les accidents mortels, selon les statistiques américaines (NHTSA, 2003).

Les statistiques d’autres pays démontrent également que ces accidents sont très souvent graves.

Afin d’en réduire le risque, Volvo a mis au point un système baptisé Lane Departure Warning qui surveille la route à l’aide d’une caméra fixée sous le rétroviseur. Si une roue franchit une ligne délimitant la voie, le système en avertit automatiquement le conducteur.

Le dispositif Collision Avoidance By Auto Steering aide également à prévenir ce type d’accident en surveillant la circulation approchant en sens inverse à l’aide à la fois de caméras et d’un radar. Si le conducteur ne réagit pas à l’avertissement, le système augmente la force directionnelle afin de ramener la voiture dans sa voie.

La collision frontale représente un scénario difficile menant souvent à de très graves conséquences. En Allemagne, les collisions frontales comptent pour 5 % de tous les accidents et un énorme 20 % de tous les accidents mortels.

Même lorsqu’il s’agit de collisions frontales, la technologie Emergency Lane Assist peut aider à en réduire la fréquence. On la trouvera sur de prochains modèles Volvo.

Les collisions arrière sont courantes
Les collisions arrière sont chose courante et comptent pour 29 % de tous les accidents de voiture signalés à la police aux États-Unis.

Dans environ la moitié des cas, le conducteur ne freine pas du tout avant l’impact.

Ces accidents, qui se produisent souvent à basse vitesse, ne causent pas toujours de blessures graves, mais peuvent provoquer des maux de cou parfois de longue durée et représentent ainsi des coûts élevés pour la société en général. Ici, un nouveau système Volvo nommé City Safety, actif jusqu’à une vitesse de 30 km/h, peut aider à réduire ou éliminer les répercussions des collisions arrière.

À basse vitesse, il applique automatiquement les freins tout en limitant l’accélération. De plus, il allume les feux de freinage afin d’avertir les conducteurs derrière la voiture. City Safety est déjà offert de série sur le nouveau Volvo XC60.

Le dispositif réagit aux véhicules à l’avant qui soit sont immobiles, soit circulent dans le même sens.

Selon la propre vitesse de la voiture et la distance entre elle et le véhicule avant, il calcule la force de freinage nécessaire afin d’éviter une collision. Si la force de freinage dépasse un seuil déterminé sans que le conducteur réagisse, le risque d’une collision est considéré comme imminent et le système s’impose.

Danger pour les piétons japonais
Les piétons traversant la chaussée représentent une des causes les plus courantes d’accidents en ville.

Aux États-Unis, plus de 11 % des victimes d’accidents routiers mortels sont des piétons, tandis qu’au Japon ils comptent pour environ 30 % de tous les accidents mortels.

Volvo Cars travaille présentement sur une nouvelle technologie sophistiquée qui réduira ou éliminera tout court les collisions entre voitures et piétons en milieu urbain. Cette nouvelle approche utilise à la fois radar et caméra.

Le but est d’identifier les piétons et d’avertir le conducteur afin qu’il puisse prendre les mesures nécessaires pour éviter un accident. Si le conducteur ne réagit pas à temps, le système applique les freins.



photo:Volvo