Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le design automobile durable selon BMW : Le luxe respectueux

C’est dans le cadre de C2 Montréal (une pépinière d’idées nouvelles qui réunit plus de 5000 personnes pour discuter sur la manière la plus responsable de refaire le monde) que Daniela Bohlinger, directrice du design durable chez BMW, est venue présenter une conférence sur la mobilité durable dans une perspective de design automobile. Si on devait mettre un nom sur son travail, on parlerait de luxe respectueux pour définir ce que BMW pourrait devenir dans quelques années.

De la tannerie à l’automobile
Le parcours de Daniela Bohlinger est particulier. Responsable de design dans une compagnie d’accessoires de mode, elle fut un jour appelé chez BMW pour voir comment il serait possible de réduire les pertes de peaux de cuir qui s’élèvent à près de 40 % dans le monde automobile. Il y a souvent de petites imperfections sur les peaux qui sont alors mises de côté quand elles ne sont pas carrément jetées.

En regardant tout le processus automobile de plus près, Daniela Bohlinger se rend compte qu’il y a du gaspillage partout dans le design d’une voiture. Elle propose alors sa candidature pour voir à une fabrication plus efficace et respectueuse de l’environnement. Têtue, elle retourne trois fois voir les responsables du département avant de finalement remporter sa cause et décrocher en 2002 un poste chez BMW.

Photo : D.Boshouwers

Changer les attentes et les philosophies
Depuis son arrivée, Daniela est devenue un vecteur de changement au sein de la compagnie. Selon elle, il faut passer d’un design traditionnel, comme cela se fait depuis des dizaines d’années, à un écodesign.

Les produits de la famille i (i3 et i8) ont été des modèles d’études pour elle. « Il faut regarder tout le processus de fabrication et repenser chaque étape », dit-elle. Est-ce que ce matériau peut-être substitué par un autre qui est renouvelable ? Peut-on utiliser du matériel recyclable pour la fabrication de certains équipements ? »

Elle donne deux exemples ; l’un d’eux est le chanvre, utilisé comme tissu de remplacement et qui est très résistant, entièrement naturel et renouvelable.

BMW est aussi en discussion avec un fournisseur portugais qui recycle des filets de pêche qui seraient utilisés pour filer des tapis de protection pour les voitures de la marque. Pour chaque étape il faut réfléchir à la manière la plus responsable d’agir.

Photo : D.Boshouwers

Les gens ont une idée préconçue du luxe. Est-ce possible d’avoir d’aussi belles peaux de cuir dans une voiture, avec une imperfection, sans que les gens considèrent la chose comme un défaut ? Habiter d’une passion peu ordinaire pour son métier, Daniela Bohlinger fait maintenant équipe avec les designers en amont du processus de fabrication et est capable de prendre des décisions qui vont positivement influencer tout le processus écoresponsable.

« Mon travail consiste à comprendre les matériaux en trouvant des solutions différentes et créatives. Je partage ensuite les informations sur l'impact de certains d’entre eux afin d’avoir un impact sur l'ensemble du secteur. »

- Daniela Bohlinger

De produits de niches à la production à grande échelle,
installée pour le moment avec les produits de la famille i, Daniela Bohlinger voit grand. « Mon but ultime est de travailler à grande échelle avec la famille BMW ». La compagnie bavaroise produit un peu plus de deux millions de véhicules par année. « Si mes idées sont bonnes pour la division i, elles sont aussi excellentes pour le reste des modèles. J’aimerais aussi travailler à des alliances avec d’autres constructeurs automobiles qui ont tous des besoins similaires. »

Elle ajoute : « En ayant un pouvoir d’achat plus grand, nous créons une demande proportionnelle, et de cette manière, nous allons mettre sur pied de nouveaux départements et les encourager à utiliser de nouveaux matériaux et créer une nouvelle économie. Il faut refaire le processus pour chaque nouveau besoin en gardant toujours les mêmes mots en tête : recycler, remplacer, réutiliser et renouveler. »

Photo : BMW

Selon elle, il appartient aux constructeurs automobiles de changer la façon de faire et de jeter les bases d’une nouvelle approche dans le design automobile. Les gens ont démontré partout dans le monde qu’ils sont prêts au changement, à des comportements plus écoresponsables.

« J’aimerais que BMW conserve la même image de luxe, mais dans une manière plus respectueuse de l’environnement. »

- Daniela Bohlinger