Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Drift: Deuxième ronde du DMCC, Jonathan Guitard sort vainqueur

Drift: Deuxième ronde du DMCC, Jonathan Guitard sort vainqueur

Par ,

Jonathan Guitard est couronné vainqueur au DMCC pour une 2e ronde consécutive sous le soleil brûlant au circuit ICAR le 28 juin dernier.

Il renforce son avance au championnat d’autant plus que Françis Tassé et Maxime Poirier ont vu leur journée se terminer rapidement plus tôt en compétition.

Guitard remporte également le trophée pour la vitesse la plus rapide atteinte en qualifications avec un impressionnant 156 km/h.

Drift ICAR
Photos: Antoine de Cardaillac

La 2e position revient à Éric Paradis qui, depuis longtemps, est un bon compétiteur mais n’a pas la chance de goûter aussi souvent qu’il pourrait au podium.

Il grimpe pour la 1re fois sur la 2e marche et avoue avoir comme objectif de grimper sur la plus haute dans le futur; une promotion qu’il a ratée de près puisqu’il a fallu 2 rondes supplémentaires en finale pour désigner le vainqueur.

Bien qu’il soit un habitué des podiums, la 3e place de Maxim Lemoine ce weekend représente beaucoup; non seulement a-t-il dû affronter son idole Pat Cyr pour l’obtenir, il signe son 1er podium à bord de son nouveau bolide et dit commencer à être à l’aise dans sa voiture.

Grimpant sur le podium en pleine confiance, Lemoine ne manque pas de signaler à Guitard qu’il est plus que prêt à l’affronter sur la piste; la tête du meneur au championnat semble être mise à prix si l’on se souvient il n’y a pas si longtemps, Tassé demandait sa revanche en piste de la même façon.

Le circuit d’ICAR, à Mirabel, a souvent accueilli le DMCC auparavant, mais la série y manquait à l’appel depuis plus d’un an ; c’est grâce à cette pause que pour plusieurs pilotes ce fut une première expérience sur le pavé de béton particulier de cette piste.

Le tracé choisi semblait simple, mais le premier virage permettait des initiations du dérapage à plus de 140 km/h laissant glisser les voitures longuement le long des estrades.

Le pilotage en général était timide et conservateur au niveau des tandems où finalement, ceux qui furent rapprochés étaient souvent le résultat d’une erreur de pilotage où le poursuivant coupait une partie d’un virage pour rattraper son retard.

La compétition fut cependant marquée par certains pilotes plus téméraires qui ne manquaient pas de personnaliser leur conduite comme Alexandre Michaud qui frôlait le mur à l’initiation à tout coup au premier virage créant un nuage d’étincelles.

La prochaine ronde aura lieu le 12 juillet prochain à l’autodrome de Montmagny autour d’une compétition comprenant également la série Pro-Am au cours de la même journée.




Gallerie de l'article