Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

DTM: 6e place au départ pour Bruno Spengler

DTM: 6e place au départ pour Bruno Spengler

Par ,

Depuis deux jours, la météo refuse obstinément de collaborer. Arrivé hier après-midi au circuit du Lausitzring situé entre Berlin et Dresden dans l'ancienne Allemagne de l'Est, il fait froid, de gros nuages gris sont bas, et il pleut à répétition. Beau temps pour de la course automobile...

Ce matin, en essais libres, Bruno Spengler, pilote officiel Mercedes-Benz, a réalisé le 11e temps, à une demi-seconde du meilleur, Alexandre Prémat de l'écurie Audi.


La piste était alors sèche, mais froide. C'est en fin de séance que Johannes Seidleitz a démoli sa Audi A4 contre le rail de sécurité.

Mais à quelques minutes de la qualification, une fine bruine a bouleversé les plans des écuries.

Quelques pilotes Audi sont sortis en pneus pluie et se sont fait prendre au jeu, car la piste n'était pas assez mouillée pour exiger les pneus pluie. Ainsi, Prémat, Martin Tomczyk, Tom Kristensen et Oliver Jarvis ont été éliminés dès la première ronde. Déjà une surprise de taille!


Bruno Spengler a inscrit le 7e temps de la première ronde, puis le 4e de la seconde. Mais il a été exclu lors de la 3e ronde de qualification. La Super Pôle, tenue sur une piste toujours glissante mais pas détrempée, mettait donc en vedette Gary Paffett, Mattias Ekström, Paul di Resta et Mike Rockenfeller.

Au final, c’est Ekström qui a inscrit la position de tête pour la course de demain. Spengler devra donc se contenter de la 6e place sur la grille. Il partira derrière Timo Scheider (Audi) et devant Gary Paffett (Mercedes-Benz), pénalisé de 5 places pour avoir été trouvé responsable d’un incident lors de la course d’ouverture de saison.

« Les conditions étaient difficiles, » nous a raconté Spengler.

« J’étais en pneus lisses durant la première séance et ça allait. Mais il s’est mis à pleuvoir de plus en plus. Lors de la Q2, j’ai fait mon meilleur tour en roulant durant trois virages dans le gazon! Finalement, lors de la Q3, la voiture glissait de partout. On a regardé les données et on ne comprend pas pourquoi la voiture n’avait plus d’adhérence. Je n’arrivait plus à freiner correctement. Mais les choses risquent d’être différentes demain, car la météo devrait s’améliorer ».


photo:René Fagnan - Auto123.com