Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

DTM: Les chances des trois prétendants au titre 2012

DTM: Les chances des trois prétendants au titre 2012

Par ,

Trois pilotes, un Québécois et deux Britanniques, peuvent encore espérer décrocher le titre 2012 du DTM alors qu'il ne reste qu'une seule course à disputer.

Grâce à une sixième place chèrement acquise à Valencia dimanche dernier, Bruno Spengler, pilote BMW, est revenu à seulement trois points du meneur, Gary Paffett, de l'écurie Mercedes.

Le tableau qui suit montre le classement actuel et le nombre de points qui peuvent être comptés lors de la finale qui sera présentée sur le circuit de Hockenheim en Allemagne le 21 octobre.

DTM Gary Paffett Bruno Spengler Jamie Green

Auto123.com y sera et vous tiendra informé de toute l'action.

Voyons les chances de chacun.

Gary Paffett (Mercedes C-Coupé, Britannique, 32 ans) 127 points
Grand dominateur du début de saison, le pilote anglais semblait hors de portée dans la course au titre. Mais un accrochage à Zandvoort, puis une course difficile et un abandon à Valencia ont réduit son avance à trois points sur Spengler. La pression est sur le Britannique…

DTM Gary Paffett Mercedes C-Coupe
Gary Paffett, Mercedes C-Coupé. (Photo: DTM)

Mais Paffett, qui a remporté le championnat 2005 avec Mercedes, peut faire valoir son expérience et sa science de la course. Il est le seul à avoir son destin en main, puisque terminer devant ses rivaux lui assurerait le titre.

On se souviendra qu’il avait également survolé la course d’ouverture du championnat, déjà à Hockenheim. Les Mercedes brillent généralement sur ce tracé, et les coéquipiers de Paffett feront tout pour l'aider. Lors de cet affrontement qui s’annonce musclé, huit Mercedes lutteront contre six BMW, cela peut faire une différence…

Bruno Spengler (BMW M3, Canadien, 29 ans) 124 points
On n’attendait pas BMW, qui effectue son retour en DTM cette saison, jouer le titre pilote lors de la finale du championnat. Mais le constructeur allemand a vite pris ses marques, et s’est imposé lors de la deuxième course sur le Lausitzring.

DTM BMW M3 Bruno Spengler
Bruno Spengler, BMW M3. (Photo: DTM)

Toujours très solide, Bruno Spengler s’est vite imposé comme le leader de l’équipe. Après son succès sur le Lausitzring, le Québécois s’est imposé sur le Nürburgring, puis à Oschersleben, avant de revenir quasiment à niveau de Paffett grâce à sa sixième place acquise à Valencia, malgré une pénalité très sévère pour départ anticipé. Spengler arrivera ainsi à Hockenheim en position de force.

Malgré tout, Spengler garde un certain poids sur les épaules, lui qui joue le championnat pour la cinquième fois depuis ses débuts, et qui court toujours après son premier titre. Et l’infériorité numérique des BMW pourrait être un désavantage pour lui.

Jamie Green (Mercedes C Coupé, Britannique, 30 ans) 109 points
La position de Jamie Green est à la fois simple et compliquée. Il lui faut absolument s’imposer à Hockenheim s’il veut décrocher le titre, en espérant que Paffett et Spengler ne fassent pas mieux que 7e et 5e, respectivement. C’est toujours possible, car beaucoup de choses peuvent se passer en course à Hockenheim, et les esprits seront surchauffés.

DTM Mercedes C-Coupe Jamie Green
Jamie Green, Mercedes C-Coupé. (Photo: DTM)

Et on se souvient que Green est souvent à l’aise à Hockenheim et qu’il avait terminé dans les échappements de son équipier Gary Paffett en avril à Hockenheim, loin devant les autres concurrents.