Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

DTM: Bruno Spengler en tête du championnat pour la première fois

DTM: Bruno Spengler en tête du championnat pour la première fois

Par ,

Pour la première fois depuis ses débuts en DTM, le Canadien Bruno Spengler (Mercedes) occupe la première place du classement provisoire après deux courses.

Habituellement malchanceux lors des manches d’ouverture depuis son entrée dans la série en 2005, Spengler était par la suite contraint de courir après le score tout au long de l’année, dans un championnat assez court (10 courses au programme), dans lequel tout week-end sans point est préjudiciable.

Bruno Spengler Photo: DTM.com

Cette fois, le Québécois a pu compter sur une Mercedes Classe C fiable et rapide dès le début de saison.

Ce n’est pas une surprise : même si Audi a décroché le titre l’an passé avec Timo Scheider, Mercedes a terminé l’année en trombe, avec deux succès pour Gary Paffett, bien revenu après un début de saison décevant.

Tout développement étant interdit (en vue d’une refonte du règlement), les forces en présence sont les mêmes débuts 2010 que fin 2009. D’ailleurs, c’est encore Gary Paffett qui s’est imposé lors de la première course de cette saison à Hockenheim, devant son équipier Bruno Spengler et deux autres pilotes de la marque à l’étoile : Jamie Green et Paul Di Resta.

Mal qualifié, pris dans la tourmente des premiers tours, Paffett n’a pu poursuivre sur sa lancée ce week-end à Valencia. Mais Bruno Spengler, deuxième des qualifications, a répondu présent, et a su résister à la pression des Audi pour décrocher la 3e place à l’arrivée, grâce également à une bonne stratégie de son équipe. Il prend les commandes du championnat, pour la première fois depuis ses débuts dans la discipline.

Les pilotes du DTM 2010 Photo: DTM.com

Le Québécois allait même remonter d’un rang après la disqualification de Martin Tomczyck. Deuxième à l’arrivée, le pilote Audi a été sanctionné pour n’avoir pas utilisé les bons pneumatiques lors de la course. Chaque train étant défini, contrôlé, et marqué à l’avance, il est évidemment interdit d’utiliser des gommes non marquées en course.

Tomczyck a perdu sa 2e place, qui échoit désormais à Spengler. Audi n’a pas fait appel, mais n’a pas manqué de préciser que son pilote n’avait tiré aucun avantage de cette manœuvre. Difficile toutefois de comprendre comment une équipe aussi expérimentée puisse commettre une erreur aussi grossière.

Reste que, après la démonstration de Mercedes à Hockenheim, Audi est revenu aux affaires à Valencia. Vainqueur en Espagne, Matthias Ekström pointe au second rang du championnat, à trois points de Bruno Spengler.

La bataille s’annonce serrée, et finalement un peu plus restreinte que ce que l’on aurait pu penser avant le début de saison. Les anciennes voitures sont certes rapides, mais ne devraient pas jouer la victoire, hormis sur des circuits bien spécifiques comme le Norisring.

Alors que le double champion en titre Timo Scheider a connu un début de saison difficile, c’est bien Ekström qui fait figure de fer de lance chez Audi.

Chez Mercedes, Spengler est en pointe, mais Paffett, pilote d’essais de l’écurie McLaren F1, est toujours aussi rapide, malgré son manque de réussite à Valencia.

En revanche, Paul Di Resta semble payer sa double implication DTM / pilote essayeur chez Force India en F1 : l’Écossais est sensiblement en retrait.

Quant à Ralf Schumacher, il poursuit son aventure plus qu’anonyme en DTM. Ce devrait être sa dernière saison.