Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Du Freestyle au Supercross de Montréal en septembre

Du Freestyle au Supercross de Montréal en septembre

Par ,

Source : Service presse Supercross Montréal

Pour le plaisir des amateurs, non seulement les organisateurs du Supercross de Montréal ont-ils choisi d'introduire les sauts en parallèle lors du concours de Freestyle du samedi 20 septembre au Stade olympique, mais voilà qu'ils annoncent aujourd'hui la première visite chez nous d'un des meilleurs spécialistes au monde, le Français Thomas (Tom) Pagès.

Âgé de 23 ans, le jeune homme a été le tout premier sur la planète à réaliser l'an dernier un double seat grab flip, une combinaison particulièrement périlleuse. C'est aussi un as du toujours spectaculaire Tsunami Indian, qu'il dit être sa figure préférée.

« Ce qui est fascinant avec Thomas Pagès, c'est qu'il s'est aventuré sur les rampes du Freestyle il y a trois ans à peine et déjà, il fait partie de l'élite internationale. Sa médaille d'argent à la compétition du Best Trick au Moto X World Championship est un bon exemple de sa progression, » explique Pierre Corbeil, le producteur exécutif de l'événement.

« Tous les observateurs se plaisent à dire qu'il est spectaculaire. Je pense que les amateurs vont apprécier le duel qu'il risque de livrer aux autres participants, particulièrement à Benoît Milot, plus expérimenté et toujours à l'aise au Stade olympique. »

Originaire de Nantes, en Bretagne, et résidant de la région de Biarritz dans le sud-ouest de la France, Tom a d'abord fait beaucoup de BMX avec son frère aîné Charly - lui aussi aujourd'hui sur le circuit international du Freestyle - avant de s'installer derrière les guidons d'une moto.

L'année 2008 est sa plus importante au plan professionnel puisqu'en plus de sa participation et de son succès au Moto X WC, en avril, à San Diego, il est du contingent de coureurs invités à participer à la tournée internationale Red Bull Fighters. Après quatre des six concours au calendrier -Mexico, Rio, Dallas, Madrid, Pagès est au 7e rang du classement derrière des pointures comme le Suisse Matt Rebeaud, l'Américain Jeremy Lusk ou l'Espagnol Dany Torres.

« Ce qui est aussi intéressant pour les amateurs, c'est que la présence de Thomas va sûrement fouetter un gars fier comme Benoît Milot. C'est une belle émulation dont les spectateurs devraient profiter au soir du 20 septembre, pense aussi le producteur du Supercross de Montréal. Peut-être que ça nous donnera une finale Freestyle entre cousins, surtout que, cette année, elle sera disputée sur des rampes parallèles. »

Les X-Games, la Coupe du monde, la tournée Red Bull Fighters, et des dizaines d'autres concours du même ordre, Milot s'y est frotté et a souvent gagné. Parions qu'il prépare déjà chez lui, à Yamachiche, les sauts qui pourraient lui permettre de défendre son titre acquis l'an dernier au Stade olympique.
photo:Supercross Montréal